Menu

Connexion



Retenir ?

Mot de passe oublié ?

Inscription

Fille Garçon
Gravatar ? (basé sur votre mail)
Eclipso logo
Merry Christmas !
18/07/2018 17:49:37

OH MY DAYUM - daym drops

"Skycastle" par Green

Nitenroc

Capitaine
Nitenroc
  • Messages : 555

"Skycastle" par Green


ven. 09 août 2013 - 17h56

Bon et bien voilà, je vais vous écrire l'histoire de ma BD spécialement retranscris pour un pseudo roman ^^
Je vais vous présenter l'histoire par petits morceaux ^^ Cette histoire fera l'objet d'un bande dessinée et peut être même d'un projet de making que je présenterais éventuellement sur le forum

Histoire de tenter de vous montrer mon écriture xD

Je commence:

Il y a 3 millénaires, les humains avaient une religion basée sur les couleurs, cette religion comportait 6 dieux, chacun représentant une couleur et un élément...

Ces 6 dieux vivaient plus ou moins en harmonie et gouvernaient les croyants du bas-monde (ici les humains sur la Terre), cette croyance était très répandue. Les 6 Dieux qui étaient au centre de cette religion portaient tous un nom:
-Buru: le dieu de l'Eau, représentant la couleur bleue,
-Aka: la déesse du Feu, représentant la couleur rouge,
-Kiiro: le dieu du soleil, représentant la couleur jaune,
-Shiro, le dieu de la lumière, représentant la couleur blanche,
-Burraku, le dieu des ténèbres, représentant la couleur noire,
Et Gurin, le dieu de la maladie, représentant la couleur verte.

Ce dernier, ne voulant pas d'une simple place de Dieu, voulut couronner ses semblables, qu'il considérait comme des moins que rien et qu'il détestait au plus profond de son être. Il voulait être le Roi des Dieux...

Les autres Dieux firent tout de suite objection a cette décision, ils prirent le plus de précautions possibles pour le réduire a néant, pour éviter qu'il n'ait cette idée éternellement...

Mais, malgré toutes ces précautions et ces mises en gardes, Gurin restait sur sa décision, il serait Roi des Dieux, un point c'est tout!

Les autres Dieux en ayant assez de Gurin, procédèrent a son exil, purement et simplement, ses frères et sœurs brisèrent son pouvoir en 4 reliques et les dispersèrent aux 4 coins du monde des humains pour qu'il ne puisse plus jamais retrouver sa force d'antan et son pouvoir de Dieu... Mais ils firent plus que ça, ils le condamnèrent a errer sur Terre en compagnie des humains sous la forme d'un vieillard voûté...

Long fut le chemin de Gurin sur Terre, dans la quête de son propre pouvoir, on dit qu'il parcourut la surface de la Terre pendant deux millénaires, sans jamais trouver aucune des reliques qui lui étaient consacrés...


floemblem

Leader
floemblem
  • Messages : 398

"Skycastle" par Green


ven. 09 août 2013 - 18h08

Le synopsis est intéressant, ça peut donner de très belles choses tout ça! :P
Mais j'attends d'avoir le vrai début d'histoire pour me prononcer.

Au niveau de ton écriture, ça va, je en trouve rien à redire ~

Nitenroc

Capitaine
Nitenroc
  • Messages : 555

"Skycastle" par Green


ven. 09 août 2013 - 18h13

La suite viendra après ^^
J'attends d'autres retours avant de me lancer vraiment ^^


Nitenroc

Capitaine
Nitenroc
  • Messages : 555

"Skycastle" par Green


sam. 10 août 2013 - 14h44

La suite, la suite!

Bon ok, c'est parti alors ^^
Je rappelle que je vais écrire l'histoire en plusieurs posts, ce serait un peu long de tout écrire d'un coup ^^'

Dans ce cas, je continue:

Niji fut réveillé très tôt ce matin là, il avait fait un rêve étrange où il voyait deux personnes se disputant pour il ne savait quoi... Ils n'étaient pas d'accords sur une décision de l'un ou de l'autre, ou quelque chose comme ça...
Il se recoucha et se promit alors d'en parler a Aren le lendemain matin. Aren était un ami d'enfance de Niji, ils avaient vécus énormément de choses ensembles dans le petit village de Vercors, leur village natal, Aren était grand et musclé, il était bagarreur et se battait beaucoup avec un de ces ennemis au PUB, quand il en avait l'occasion, il se servait de ses poings pour parler...

La nuit passa et Niji se leva avec en tête ce qu'il avait vu cette nuit, ce rêve le troublait, il n'arrivait pas a comprendre qui étaient ces gens, ce qu'ils faisaient dans sa tête et pourquoi il revoyait toujours le même rêve...

Niji est un homme de trente ans qui a pour métier Chasseur, il exerce ce métier aux côtés d'Aren depuis des années et ramènent a manger a tout le petit village de Vercors, composés de 4 ou 5 maisons, tout au plus, ce n'est pas un village en fait, c'est plutôt un taudis...

Tout le monde les connais car ils sont les gens qui les font manger, qui les font plus ou moins vivre, et apportes beaucoup contribution a l'expansion du village sur le point de vue économique. Niji retrouve donc Aren chez lui, ils partent pour une partie de chasse, car le soir même, un festin est organisé pour les 10 ans d’existence du taudis, tous les habitants sont très enthousiastes et croient en la possibilité d'ouvrir une route commerciale avec la ville la plus proche, le taudis de Vercors, c'est ainsi que le Maire du Taudis, surnomme l'endroit où il vit avec sa femme, ses enfants et ses voisins.

Aren et Niji partent donc dans la foret qui borde le village en quête de viande quelconque de sanglier ou de cerfs et biches, pour rassasier les habitans du taudis. Niji décide de parler de son rêve a Aren pendant qu'ils s'enfoncent tout deux dans l'épaisse foret:
-Tu sais Aren, cette nuit, j'ai fait un rêve étrange... Mais vraiment très étrange...
Aren stoppe le pas et regarde Niji en se rapprochant de lui:
-Un rêve, quel genre de rêve?
Niji continue alors:
-Et bien, comment expliquer... Je ne suis pas acteur de ce rêve, je vois la scène, deux hommes se disputent, je ne sais pourquoi, mais ils se disputent beaucoup, je me souviens juste des couleurs des deux personnes... Il y en a un tout vert, un vert émeraude très profond et l'autre est vêtu de bleu ciel clair...
Aren, perplexe, s'interroge:
-Et tu n'as pas entendu de noms ou autres choses qui pourrait te faire savoir qui tu vois? Un petit détail peut être...
-Et bien, continue Niji, l'homme vêtu de bleu tient celui vêtu de vert par le col de sa tunique je crois mais je n'en suis pas sûr...
-C'est tout de même bizarre... Mais alors...

Aren n'a pas le temps de finir sa phrase, un sanglier sort d'un buisson proche et commence a courir dans leur direction...
Niji surpris, bande son arc en direction de la bête, cette dernière n'a pas l'air décidée a s'arrêter...
Aren saute sur le côté et Niji se fait chargé par la bête, il tombe au sol et a juste le temps de voir la bête partir dans un autre buisson au loin...

-Chiotte! s'exclame-t-il, on aurait pu l'avoir celui là...
Aren se redresse et regarde Niji en éclatant de rire:
-Ah ah ah, il t'a eu!
Niji, renfrogné, réplique:
-C'est pas drôle, t'aurais pu l'avoir aussi!

Toujours en riant, Aren repart en marchant vers la direction opposée de celle de Niji, le regarde et dit:
-C'est pas comme ça qu'on va avoir a manger ce soir! Dépêches toi un peu Niji!

Niji, légèrement énervé reprend alors son souffle et commence a courir en direction d'Aren:
-Aren! Tu vas m’attendre oui?

Aren, rigolant toujours continue a avancer, mais en baissant la cadence pour permettre a son ami de le rattraper...


Nitenroc

Capitaine
Nitenroc
  • Messages : 555

"Skycastle" par Green


jeu. 15 août 2013 - 19h06

Suite a l'altércation avec le sanglier, Niji rattrape Aren et le frappe sur l'épaule:
-Tu pouvais pas le tuer ce sanglier non?
Aren stoppe le pas, il écoute au loin...
-Tu n'entends rien? On dirait quelqu'un qui court, ou quelque chose...

Sur ces mots, Niji et Aren tournent la tête et aperçoit un homme oiseau blanc qui sort d'un buisson en courant et criant, il approche d'eux...
Niji, étonné, demande:
-Qu'est ce qui se passe? Qui es-tu?
Niji n'a pas besoin de la réponse de l'homme oiseau, il ne tarde pas a apercevoir un groupe de bandits armés jusqu'au dents et dont l'homme de tête crie:
-Reviens là, emplumé! Reviens, rends nous ce que tu nous a volé!
L'Homme-oiseau, sans arme s'arrête, fait volte-face et aperçoit Aren et Niji, incompréhensibles devant ce qu'il se passe...
L'emplumé décide de courir dans leur direction, il arrive a leur hauteur et leur dit:
-Aidez-moi je vous en prie! Ces bandits m'en veulent car je leur ai piqué une ou deux pommes...
Aren explose de rire, regarde l'Homme Oiseau et déclare en regardant le groupe arrivé:
-Un peu d'action, ça va faire du bien! D'un geste il fait craquer ses phalanges, de la main droite et de la main gauche, puis il se présente a L'homme Oiseau:
-Je m'appelle Aren, je ne sais pas pourquoi ils te poursuivent et j'en ai un peu rien a faire, ils t'en veulent, on va les calmer!

Niji perplexe décide de dégainer sa claymore, bien attachée dans son dos par une ceinture de cuir ornée d'un fourreau partiel, il déclare:

-Si on arrête pas ces bandits, rien ne les arrêtera! Allons y!

Les bandits ne s'arrêtent pas et foncent têtes baissées vers nos trois amis, la plupart des bandits ont tous dégainer épées et haches ou encore marteaux et ne se dégonflent pas...

L'Homme oiseau se met devant Niji et Aren, toujours sans arme, il sort alors un petit rondin de bois d'une des sacoches qu'il porte a la taille et appuie sur une petite cavité dans le rondin, le rondin bouge alors tout seul et se déplie pour laisser place a un arc finement ciselé, puis l'oiseau prend alors une flèche de son carquois fixé lui aussi a sa taille mais a l'opposé des sacoches et arme son arc, la flèche est étrangement taillée, elle est constituée de bois et de fer, seulement, la pointe, aussi ronde et grosse soit-elle, ne semble pas peser très lourd...

Niji interrogé par la forme de la flèche se demande comment elle est construite... L'oiseau bande son arc et vise le premier homme de la file de bandits, au contact, la flèche explose et mets hors de combat plusieurs bandits, en un temps record, l'oiseau a eut le temps de ranger son arc et de le transformer en rondin de bois...

Niji et Aren, étonnés par cette performance, n'en reviennent pas, ils sont scotchés et ne cessent de regarder l'oiseau...

L'oiseau, apeuré par les visages d'Aren et Niji répond en se grattant la tête:
-Ben quoi? C'est juste une flèche que j'ai créée... Rien de plus simple qu'un peu de poudre a canon dans la pointe et un dispositif d'allumage situé sur mon arc... Rien de plus, vraiment...

Aren reste bouche-bée et Niji reprend la parole, a la fois fasciné et étonné par ce qu'il vient de voir...
-Comment t'appelles tu et pourquoi as tu attendu de nous trouver pour faire ça?

L'oiseau, étonné a son tour, répond tout ce qu'il y a de plus naturellement:
-Je m'appelle Patto, mon père était inventeur et archer, il m'as tout transmis et depuis 10 ans a présent, j'erre un peu sans but... Si juste un seul: Découvrir le monde! J'ai attendu parce que ma flèche n'était pas prête, tout simplement...


Gelarto

Vétéran
Gelarto
  • Messages : 781

"Skycastle" par Green


ven. 16 août 2013 - 00h43

Chose dite, chose faite

Au début j'ai trouvé le synopsis assez simple mais le fait que Gurin se retrouve à devoir chercher ses propres pouvoirs, ça m'a un peu surpris et j'ai trouvé ça très sympa

Pour l'histoire, je pense avoir compris le rêve (la suite me dira si j'ai raison), tu décris l'histoire du Taudis rapidement et de façon efficace (c'est clair, rapide et pas chiant). Au niveau des personnages, on peut s'imaginer Aren mais on ne sait rien de Niji Les personnages sont pas assez décrits voir pas du tout, un peu dommage. Enfin si je me souviens bien, ce texte était pour une BD ça expliquerais ce manque de description.

La scène dans la forêt avec Niji qui se fait charger par le sanglier est assez drôle et l'homme oiseau avec la flèche de ouf qui dit que c'est pas grand chose alors que nos deux héros sont super choqué Monsieur bagarreur Aren fait moins le malin

Donc si c'est bien pour une BD, essaye ici de rajouter plus de descriptions pour les lieux et personnages Bon courage pour la suite

Nitenroc

Capitaine
Nitenroc
  • Messages : 555

"Skycastle" par Green


ven. 16 août 2013 - 17h22

Merci de ton retour Gelarto
Je vais faire ce que tu me dis, je vais décrire Niji, c'est un peu compliqué car les persos sont pas dessinés, ça aide pas pour les décrire

Tout de suite une description a part pour que vous puissiez cerner les personnages:

Niji: Un homme grand, habillé d'un T-shirt (pas un truc moderne hein ^^), d'un pantalon court(je sais pas trop...), il a une ceinture de cuir qui lui passe au dessus de l'épaule droite et qui fait le tour en passant sur sa hanche gauche, cette ceinture de cuir maintient sa claymore, dont la poignée pointe vers le bas, ce qui est plus pratique pour la dégainer en fait. Il porte aussi une ceinture a sa taille, une ceinture qui comporte de petites sacoches pour tous pleins de trucs que j'ai pas encore inventés.

Aren: Un homme musclé, et trapu, compte tenu de sa musculature, il est toujours torse nu et ne porte quasiment pas de haut, même si il fait froid. Il se serre de ses poings pour combattre, et de ce fait, il a de gros gantelets en cuir qui l'aide a frapper sans trop se défoncer les mains. Il porte un pantalon dont les jambes sont retroussées jusqu'au genou, il porte aussi des chaussures agréables a porter et qui ne le gène pas pour lever les jambes, c'est un lutteur.

L'Homme-Oiseau: Patto: C'est un homme-oiseau(sans déc' xD) c'est un inventeur talentueux, il invente toutes sortes d'armes et de pièges et va se révéler un très bon élément pour le groupe de Niji, qui se composera, en tout et pour tout de 5 personnages! Patto est plutôt petit et a un physique fragile, on peux penser, en le regardant, qu'il n'est pas très résistant et donc facilement battable. C'est loin d'être le cas! Il est très malin, physiquement, ce dernier est habillé d'un T-Shirt sans manche, d'un pantalon et d'une ceinture tréssée pour acceuillir ces sacoches ou il cache énormément de gadgets en tout genres.

Je ferai les autres quand ils apparaitront ^^
Dites moi ce que vous en pensez et dites moi si je dois rajouter des trucs ^^


Gelarto

Vétéran
Gelarto
  • Messages : 781

"Skycastle" par Green


ven. 16 août 2013 - 17h39

Merci pour les 3 descriptions permettant d'avoir une petite idée de la tenue des personnages

Je n'ai rien a redire dessus Et vivement la suite

Nitenroc

Capitaine
Nitenroc
  • Messages : 555

"Skycastle" par Green


dim. 18 août 2013 - 12h45

Suite:

Niji reprend:
-Tu as l'air en danger, où sont ces bandits? Ils ont un camp ou je ne sais quoi d'autre dans les parages?
Patto répond alors:
-Et bien a vrai dire, je suis tombé sur une grande forteresse délabrée, je m'y suis arrêté pour passer la nuit mais j'ai été découvert par un des bandits qui m'as capturé, il m'a emmené et m'a enfermé dans une cage en bois, j'ai passé plus de trois jours dans cette cage, mais je me suis dit que je ne pouvais pas me faire arrêter comme ça dans mon rêve, j'étais déjà si bien parti... J'ai donc décidé de m'échapper, j'ai réussi grâce a une flèche de ma conception, une flèche qui émet un bruit strident et qui déconcentre les ennemis...

Aren le coupe:
-Ou est cette forteresse?

Patto se tourne vers Aren et lui répond:
-Elle est un peu plus loin vers le sud, mais vous ne comptez pas y aller tout de même? Dites moi que vous plaisantez...

Niji se tourne vers Patto, avec un sourire et continue:
-Emmènes nous a cette forteresse Patto, ils t'ont fait du mal, ils en feront a d'autre que toi! On va aller leur régler leur compte!

Patto, pas très sûr de lui, commence a partir dans le sens inverse de la forteresse, réfléchit un peu et décide tout de même de les emmener...

Nos trois compères s'enfoncent alors encore plus dans la forêt et entame une longue marche vers la Forteresse délabrée...

EDIT : SUITE

Ils continuent leur route vers la Forteresse, guidés par Patto, qui a préparé deux ou trois flèches de sa conception(surprise plus tard ) pour prendre les Bandits a revers, Niji, prêt a se battre, garde la main sur la poignée de sa Claymore, quand a Aren, il ne cesse de faire craquer ses poings et continue de les suivre en silence...

Patto chuchotte alors:
-Nous y sommes!

Niji s'avance au niveau de Patto et aperçoit une grande forteresse, style château médiéval, une grande citadelle, entourée de murs épais dont plus d'un en ruines, elle leur fait face et projette son ombre horrifique sur le sol, imposante, elle regorge de voleurs qui sont a l'affût du moindre pauvre humain qui passe non loin de là, et qu'ils pourraient facilement détrousser.

Patto bande son arc et lance donc une flèche qui émet une fumée épaisse pour couvrir les déplacements de nos amis, ils courent aussi vite qu'ils le peuvent et arrivent au pied d'un mur et aperçoivent un mur fracassé par lequel ils pourraient se faufiler pour entrer dans la Forteresse...

Patto, d'un regard, interroge Niji:
-Vous êtes vraiment sûrs de ce que ce vous voulez faire?
Aren répond:
-Ce rassemblement de voleurs nuirait a notre route de commerce vers la ville... On doit les combattre! C'est notre but!
Niji acquiesce d'un geste de la tête et Patto rebande son arc avec une flèche a pointe conique, très différente des deux autres.
-Accrochez vous, ça va secouer! dit Patto aux deux autres;

Patto décoche alors sa flèche vers une tour intérieure et une énorme explosion se fait ressentir:
-C'est une flèche a poison de Saigneurs, vous savez, ces gros dinosaures qui ne pensent qu'a manger... J'en ai, comment dire..., emprunté a un marchand sur la route...
-Peu importe d'où tu le tient, mais c'est sans danger pour nous? répond Niji, inquiet;
-Et bien, ce poison n'est pas vraiment un poison si il est bien utilisé, il peux faire un explosif de qualité!
-Génial! répond Aren, on est repérés maintenant...

Peu de temps après, la tour fortement endommagée par l'explosion, un groupe de Bandits arrive et encerclent nos amis, certains ont des arcs, d'autres des massues, des épées...

Niji déclare ironiquement:
-C'est tout ce que vous êtes comme troupes? Vraiment, c'est pas grand chose!

Il espérait jouer la carte de la provocation en faisant ça, ça ne marcha pas, un homme doté d'une longue cape et d'une capuche s'approche alors du groupe de Niji, il était fin et sec, assez grand et regardait nos amis sous sa capuche.D'un geste, il enleva son capuchon et découvrit son visage, il était affublé d'un balafre sur l’œil droit, avait une barbe broussailleuse et regardait nos amis sévèrement, il déclara d'une voix grave:

-Vous faites moins les fiers maintenant! Tiens donc, mais c'est notre ami l'emplumé! Tu es revenu nous offrir deux nouvelles vies! C'est très bien, et tu es ici, encore mieux! Rends nous ce que tu as volé, vermine! Ou je te fais trancher la tête devant tes camarades ici présents!

Niji, le poing serré sur sa Claymore, ne bouge pas, il ne comprend pas tout a fait ce qu'il se passe, il engage un dialogue avec le barbu:

-Qu'a t-il volé de si important pour que vous le pourchassiez autant?
Il était franc et assuré dans ses paroles toujours en restant a l'affût des Bandits autour...

-Il a volé des plans, des plans inutiles a sa propre personne!
Patto se défend vite:
-Quels plans? Je ne vois absolument pas de quoi vous voulez parler!

-Ces plans d'une arme secrète, organisé en secret par l'Armée Gouvernementale! Des plans qui, tombés entre de mauvaises mains comme les tiennes, pourrait s'avérer inutiles et dangereux! rétorqua le Bandit.

Niji contemple Patto et le fixe d'un regard noir, "on ne doit pas s'en prendre a l'Armée, elle nous anéantirait en un rien de temps, pensa-t-il..."


Ssozi

Expert
Ssozi
  • Messages : 1166

"Skycastle" par Green


dim. 18 août 2013 - 16h32

Je réponds vite fait pour t'encourager et te dire de continuer. J'aime beaucoup et j'ai pris du plaisir à lire !

(je réponds surtout pour recevoir un mail quand tu posteras la suite o/)



Nitenroc

Capitaine
Nitenroc
  • Messages : 555

"Skycastle" par Green


dim. 18 août 2013 - 17h03

@Biward: Je suis content de ton retour Biward, je suis aussi content que ça te plaise
Merci en tout cas
Pour tous ceux qui daigneront lire mon histoire, je suis disponible pour toutes sortes de précisions
Par MP ou par post

Le barbu reprend:
-Mes amis et moi savons que l'Armée traîne dans le coin, si elle n'a pas entendu l'explosion créer par l'emplumé, on va avoir de la chance! En attendant, rends nous ce plan! Tu m'entends l'emplumé? Rends le nous!

Niji, perplexe se tourne alors vers Patto, le plaque au sol et lui crie:
-Pour qui travailles-tu? Hein? Pourquoi avoir fait ça? Si l'armée rapplique, tu vas déchanter cher ami! Alors parle!

Aren, surpris par l'attitude de Niji, reste en garde.

Le barbu reprend alors:
-Allez, dis leur l'emplumé!

Patto, au sol, et ayant du mal a respirer, répond avec peine:
-Oui... Je travaille pour l'armée... Et ma mission est de remmener ce plan au Général Achiborudo! Lâchez moi, vous allez tous mourrir, il est en route et vous allez en subir les conséquences!

Aren, étonné, se tourne juste a temps pour voir, au loin, l'un des régiments de l'Armée Gouvernementale, avec a leur tête, un homme chauve avec une énorme moustache, habillé d'un pantalon militaire et d'un marcel blanc, deux plaques de fer pendues a son cou, indiquait qu'il faisait parti de l'armée, la ligne juste derrière lui, deux hommes portaient un drapeau blanc et noir, affublé du symbole de l'Armée, qui représentait un A et un G l'un dans l'autre, entouré de végétaux, et qui faisait office de cadre.

Niji, complétement dépaysé, relâche Patto qui se relève, il sort alors son arc et pointe un bandit, l'abat, et en pointe un autre, il commence une tuerie sans précédent et enchaine les meurtres jusqu'a l'arrivée de son général: Achiborudo:

-Que cela cesse, crie-t-il avec une voix rocailleuse et grave, où est le Lieutenant Patto?

-Ici, répond alors Patto

Le fracas des armes d'Aren et de Niji cesse, ainsi que les Bandits qui ne savent plus quoi faire.
L'un des bandits crie alors a l'intention de tout le monde:

-C'est Achiborudo! L'homme aux explosions! On dit qu'il fait exploser n'importe quoi!

Achiborudo entend ça, sort son pistolet et tire dans la direction du Bandit qui venait de parler, le Bandit tombe au sol, Aren et Niji, inquiets se prépare au pire...

Achiborudo dans un grand geste de bras vise un bâtiment a l'aide de sa main sur laquelle il a regroupé son index et son majeur et relevé son pouce, comme pour la forme d'un pistolet, puis un son grave se fait entendre et le bâtiment explose en miettes, dans le souffle plusieurs bandits sont annihilés et périssent, Aren et Niji, loin du bâtiment explosé ressentent le souffle et n'en reviennent pas, Patto a un rictus et Achiborudo reprend la parole:

-Qui ose encore crier mon nom? Qui ose encore parler de moi? Que celui qui veuilles mourir s'avance! Ha Ha Ha!

Puis il s'adresse au régiment qui l'accompagnait dans une voix grave:
-Tuez-les tous!

Puis il se retourne vers Patto:
-Et lui aussi! Tu ne nous est plus d'aucune utilité a présent! Donne moi ce plan et accepte de mourir dignement, tel un soldat!

Patto désemparé, ne put bouger, Achiborudo l'avait utilisé, il avait retrouvé le plan et a présent, le général voulait le tuer. Il ne comprenait pas, il avait tout le temps aidé Achiborudo,et c'est ainsi qu'il le remerciait, en voulant le tuer!

Niji ayant entendu cela, fut très vite près de l'endroit ou se trouvait Patto et Achiborudo, il était bien sur suivi d'Aren, pendant que les soldats et les Bandits se tapaient dessus.

Ils écoutaient la conversation entre Patto et Achiborudo:

Achiborudo s’avança vers Patto, ce dernier a genoux, pleurait:
-Général! Pourquoi vouloir me tuer? Pourquoi? Je suis encore trop jeune pour mourir!
-Tu as pris trop d'ampleur Patto, tu pourrais facilement monter une mutinerie contre nous si tu le voulais! Tu es devenu un obstacle a notre progression et tu dois périr pour ça!
-Mais pourquoi? Pourquoi ne me laisseriez vous pas partir après que je vous ai promis de ne jamais tenté de vous nuire?
Achiborudo riait:
-Ah ah ah! Tu n'y comptes pas j’espère, car tu te mets le doigt dans l'oeil! Patto, aurais tu oublié qu'avant d'être Soldat, tu étais prisonnier, quand nous avons réduit ton peuple a néant, tu étais jeune, tu avais été capturé car tu étais l'un des seuls qui avait survécu! Mais a présent, tu n'es plus utile! Tu dois mourir, tu es le dernier de ta race!

Niji n'en pouvant plus du discours Hitlérien d'Achiborudo, sort de sa cachette et déclare:
-Peu importe si tu es de l'armée ou pas, Patto, vas donc te cacher, on prend la relève!
Achiborudo, non surpris, éclate d'un rire sinistre:
-Mouah ah ah! Vous pensez être de taille? Malheureusement pour vous, vous n'aurez pas encore la chance de vous mesurez a moi! Lieutenants, a l'attaque!

4 Lieutenants sortent donc de la ligne de derrière Achiborudo, tandis que ce dernier repars en sens inverse, Les 4 Lieutenants, tous armés de sabres, dégainent et pointe Niji, Aren et Patto du bout de leur arme...

Un combat s'engage alors entre les Lieutenants et le Groupe de Niji.

Patto ayant repris ces esprits, se relève et déclare en criant:
-Tu me le paieras Achiborudo!