Menu

Connexion



Retenir ?

Mot de passe oublié ?

Inscription

Fille Garçon
Gravatar ? (basé sur votre mail)
Eclipso logo
Merry Christmas !
22/10/2018 10:53:44

2k3 < VX < Ace < XP

L'art de donner vie aux mots !

Romàn Solaris

Débutôt
Romàn Solaris
  • Messages : 15

L'art de donner vie aux mots !


mer. 01 mai 2013 - 12h49

Voici le thread où je vous mettrai en ligne des passages d'écrits que je réalise par les temps qui court sur divers forum de Role Play sous forme écrite. Je suis un grand adepte du genre, et parfois, il m'arrive de faire quelques bouts de fiction, de fan-fiction, ou de très léger one-shot, mais pour ces derniers, c'est plutôt rare, n'aimant pas faire un truc rapide et borné. Bref, voici ce que ça peut donner, avec la première production que voici.

Contexte : Forum de RP basé sur l'univers de Fairy Tail, mon personnage Sélès Fierce passe l'examen de Rang S chez la guilde Fairy Tail, sur l'île de Tenrojima, avec comme concurrents directs Natsu Dragneel ainsi que Gajeel Redfox. Cette deuxième épreuve consiste à passer avec succès une série de combat, tout en faisant remonter à la surface toutes les valeurs de la guilde des fées. Contrainte : l'action doit en tout et pour tout durer 15 minutes maximum, sinon, c'est éliminatoire. Autres informations : Sélès est une mage de Niveau 21 aux moments des faits, et possède une magie de rééquipement du même genre qu'Erza mais nommée "The Fighter" : elle se bat à l'aide d'équipement de mains et de pieds, et peut à tout moment combiner deux tenues, comme sa mentor (Erza) dans le manga.

Précision : il n'y a pas toute la mise en forme, donc désolé si vous êtes perdus dans les dialogues et les annonces de changement de tenues et d'attaques ! Bonne lecture !
_________________________________________________________________________________________________________

Sélès Fierce avait réussit la première épreuve, elle n’en était pas peu fière. Elle se rapprochait encore un peu plus du but qu’elle et Erza s’était fixée : former à l’avenir le meilleur duo de mages de Rang S. Après tout, elle avait montré une partie de ses prouesses physiques, et avait plus ou moins réussit à se défaire de ce golem de malheur dans la première salle, donc elle s’était rehaussée d’elle-même dans son estime. Ainsi donc elle avait traversé le bout de forêt qui se dressait devant elle, avant de retomber face à une porte menant à une salle de petite taille. L’intérieur était tout bonnement étrange : d’abord, à peine entrée, Sélès sentit et entendit la porte se fermer derrière elle, la plongeant dans l’obscurité la plus totale ; puis elle se retrouva face à trois cercles magiques, un au sol, un autre l’entourant et un autre au-dessus de sa tête. Ces cercles téléportèrent Sélès vers une autre salle totalement dépourvue d’éclairage. Mais dans cette fausse obscurité, de nombreuses silhouettes étaient visibles. Puis au bout de quelques secondes les lumières s’allumèrent, et la jeune fée put distinguer un nuage blanc volant dans la salle. Les silhouettes avaient plus ou moins disparu de son champ de vision. Et une fois n’était pas coutume, la voix du maitre Akainu se fit entendre :

« Bienvenue à vous dans cette deuxième épreuve. Elle reposera sur un combat, votre adversaire est devant vous. Vous avez 15 minutes pour le battre, sans quoi votre chemin dans cet examen s’arrêtera ici même. Bonne chance ! »


⌈14 minutes et 59 secondes⌋

Seulement quinze minutes ! Aoutch ! Il allait falloir faire vite et bien si jamais elle voulait pouvoir prétendre à la victoire sur cette épreuve. Et les hostilités ne tardèrent pas à commencer quand le nuage de fumée descendit jusqu’au sol, pour laisser place à une nouvelle silhouette, seule, se dessiner dans la pénombre de la salle qui avait commencé à s’allumer pour pouvoir laisser le champ de combat visible à la mage de Fairy Tail fraichement entrée dans la salle. Une silhouette féminine à en juger très brièvement les quelques courbes généreuses et cambrées visible d’emblée. Mais ce qui ne rassura pas la jeune fée fut la voix qui accompagnait cette présence, une voix qu’elle avait déjà entendu auparavant, et qu’elle avait essayé d’oublier.

« Alors p’tite peste rouge, on fait mumuse dans une grotte pour un examen ridicule dans ta pauvre petite guilde mièvre et insignifiante ? Ma pauvre… tu es tombée si bas. Je suis consternée de voir que j’ai réussi à perdre contre une midinette comme toi ! Mais l’heure de la revanche à sonner, et je vais prendre mon pied ! Oh ouais ! »



Sélès eut un frisson dans le dos en voyant la femme s’avancer vers la lumière. Si elle put reconnaitre quelqu’un d’hostile à sa présence, ce serait bien elle, la femme de la guilde noire qu’elle avait affronté il y a des mois de ça lorsqu’elle était en mission avec Lucy pour protéger un convoi qui partait de Fiore jusqu’en les terres de Bosco, le Pays des Pirates. Une mage de l’ombre dont elle savait que le pouvoir tenait de la magie du changeforme, permettant à cette dernière de pouvoir prendre l’apparence qu’elle voulait, à sa guise, allant du simple objet pour passer inaperçue, au plus terrible des animaux qu’Earthland eut portée en son sein. Apparemment, elle avait réussi à s’introduire sur l’île de Tenrojima, mais comment ? L’avait-elle suivi sans que Sélès ne s’en aperçoive ? Impossible ! Comment se faisait-il qu’elle n’avait pas pu la sentir venir ? Elle n’en revenait simplement pas de se voit embarquer dans une telle situation. Surtout que son ennemie avec la rage au ventre, et comptait bien prendre sa revanche sur elle, qui grâce à l’aide Lucy, était parvenu à la mettre hors d’état de nuire au convoi qu’elle escortait avec la blondinette. Elle connaissait son potentiel magique et c’est bien ça qui la faisait craindre le pire, n’ayant pu la première fois s’en occuper seule… du moins, du temps où elle n’avait pas encore procédé à l’entrainement qui l’amènerait directement à l’examen de Rang S. Heureusement, la bataille contre le golem illusionniste ne l’avait pas trop entamée au niveau de sa ressource de magie ; mais de savoir qu’elle devrait de nouveau croiser le fer avec cette ennemie de l’humanité ne lui plaisait pas. Mais quand bien même Sélès n’était pas du genre à ouvrir le feu d’elle-même, elle ne put rester insensible aux menaces de la changeforme, et se prépara à combattre, sans opérer de changement de tenue cependant. Elle voulait naturellement tester la force nouvelle de son ennemie, et voir si la sienne par la même occasion pouvait l’occuper un moment.

L’assaut s’enclencha directement après que la mage noire eut lancé sa première offensive, que Sélès réussit à bloquer avec une aisance presque déconcertante, tellement que la fée se demanda si c’était elle qui était trop forte, ou la changeforme qui n’avait pas évoluée d’un poil. L’assaut continua de plus belle, mais cette fois-ci, la force de la mage noir semblait augmenter d’un peu plus en intensité, mais toujours pas au niveau de ce que Sélès avait pu ressentir la première fois qu’elle l’avait combattu. Avait-elle vraiment perdu en puissance depuis ce jour où Regulus et elle l’avaient ratatinée d’un Holy Regulus Kick, un Unison Raid inédit entre un esprit stellaire et une mage de rééquipement ? Toujours est-il que le combat commençait à devenir unilatéral, Sélès infligeant des dégâts beaucoup plus importants à la mage noire que cette dernière n’avait pu en infliger à la jeune femme. Mais un petit évènement allait contrebalancer ce manque d’intensité dans le combat : le nuage qui était revenu à sa position initiale redescendit une nouvelle fois, captant alors irrémédiablement l’attention des deux mages. Après être descendu, la mini-tornade intérieure laissa apparaitre deux nouvelles silhouettes. Mince ! Ça s’annonçait compliqué cette fois-ci, s’occuper de trois personnes à la fois, ce ne serait pas une mince affaire. Mais le plus alertant ne fut pas le nombre de personnes qui se trouvaient finalement au même endroit, mais plutôt l’identité de ces deux autres individus.

⌈13 minutes et 36 secondes⌋

« Alors comme ça on se garde le fun en solo, espèce de mage noire à deux balles ?
- Ouais, c’est pas juste, nous aussi on veut s’amuser un p’tit peu avec cette petite fée !
- Tais-toi bougre de cuistot, je la connais depuis plus longtemps que toi, c’est à moi qu’il revient la tâche de l’éliminer !
- C’est ça ouais, laisse mes insectes faire la sale besogne, elle n’en vaut pas la peine, crois-moi, je l’ai vu faire, elle est juste bonne à rien ! »


Impossible ! En plus de la mage changeforme, ce n’était nul autre que le cuisinier revanchard de Magnolia ainsi que son ennemie d’enfance, Antonio Aldridge, celui-là même qui avait attenté à sa vie il n’y a pas si longtemps que ça en définitive. Comment avaient-ils pu se rendre sur cette île qui n’était censé être trouvable que de ceux portant la marque de Fairy Tail sur eux ? Qu’est-ce ce nuage mystérieux réservait encore à Sélès en termes d’apparition inédite : d’autres futurs mages noirs, ou revanchards comme ce cuistot qui avait tenté de prendre les rennes du restaurant le plus populaire de Magnolia en séquestrant le chef actuel avec sa magie des insectes ? Mais elle n’eut pas le temps de trouver elle-même un semblant de début de réflexion, car le trio nouvellement formé ne tarda pas à entrer en action.

« Que la force du canidé ténébreux guide mes pas ! Changement : Lupus Vita ! »

« Camouflez-vous, cernez votre proie, et éradiquez mes chers petits amis ! Invocation Entoma : Phasmes Givrés ! »

« Parce que l’assassinat est ma philosophie de vie ! Knife Style : Silent Assault ! »



Sélès reconnut très bien les trois magies qui venaient de s’activer quasiment en même temps : la magie du changeforme de type animal pour la mage noire, la magie de l’invocation des insectes en tout genre de la part du cuisinier revanchard, et enfin, la magie de l’assassin d’Antonio qui reposait sur l’utilisation d’armes blanches en tout genre spécialisées dans l’assassinat. Les trois opposants se jetèrent presque tous en même temps sur Sélès qui dut opérer pour la première fois un premier changement de tenue.

« Venez à moi, flammes éternelles et matérialisez-vous ! »

« Inferno ! »



Sa tenue flamboyante vêtue, Sélès enchaina coup sur coup ses Hellfire Punch pour parer chacune des attaques lancées par ses adversaires. Malheureusement, un des phasmes réussit à l’immobiliser partiellement au niveau des jambes, permettant à la changeforme de lui asséner un coup de patte de loup plutôt puissant, lui coupant le souffle sur le coup. Mais il en faudrait plus pour l’abattre la jeune fée, et ainsi, elle donna un coup d’Ifrit Steps sur le phasme qui l’immobilisait, le laissant rôtir sur le sol, poussant les mêmes cris significatifs que les précédentes scolopendres qu’elle avait affronté des mois plus tôt. Puis elle s’occupa de la changeforme en la bombardant à distance grâce à son Hellfire Punch bien maitrisé ; mais une fois encore, un des mages avait réussi à la prendre par surprise, et cette fois-ci, c’était Antonio qui parvenait à lui donner un coup de couteau au niveau du visage, qui se transforma heureusement en une simple écorchure sur la joue gauche de Sélès qui avait pu esquiver au dernier moment. Une fois de plus, elle usa de son Ifrit Steps pour latter abrasivement son ennemi d’enfance, et enchaina avec des coups à distance, Hellfire Punch, pour prévenir toute attaque supplémentaire. Elle y était parvenue, enfin ! Mais comme on le dit souvent, jamais deux sans trois, et pour la troisième fois, le nuage au plafond de la salle descendit, mais cette fois, accompagné d’un léger courant électrostatique qui étonna la jeune fée. Qui allait apparaitre cette fois-ci ? Un allié ? Pourvu que ce fusse le cas, car Sélès ne pourrait pas tenir longtemps sans puiser dans ses réserves magiques. Et la nouvelle voix se fit entendre, une voix qui lança par la même occasion une de ses techniques en direction des autres mages belliqueux.

« Mes aiguilles sont mes armes et mon salut ! Guérissez ! Revitalizing Needles! »



C’était tout bonnement impensable : encore un mage noir, que Sélès avait eu l’occasion d’affronter puisque ce dernier avait tenté de tuer un de ses camarades de Fairy Tail, qui se tenait face à elle, et aux côtés des autres déjà présents. Quand ce manège allait-il s’arrêter ? Mais n’écoutant que son courage, et sa volonté de protéger Fairy Tail d’une possible invasion de mages noirs de depuis l’île de Tenrojima, Sélès ré-engagea l’affrontement avec rapidité et vélocité, enchainant les Ifrit Steps et les Hellfire Punch avec une coordination détonante, faisant rapidement beaucoup de dégâts sur à peu près tout le monde. Analysant la situation, Sélès remarqua que les mages les plus épuisés étaient le cuistot manipulateur d’insectes et la mage changeforme qui avait déjà trop puisé dans sa propre magie. Elle décida alors de virevolter entre Antonio et le mage noir aux aiguilles, pour venir mettre K.O les deux mages visés. Succès ! Les deux silhouettes gisaient à terre, à bout de force, mais étrangement, au bout de quelques secondes, ces dernières s’évaporèrent dans les airs. Que s’était-il passé ? Où s’étaient-ils volatilisés ? Sélès priait intérieurement pour que ces derniers ne se fussent pas enfuis pour pénétrer plus profondément sur l’île. Faisant maintenant face au mage aux aiguilles en tout genre et Antonio, Sélès les avertit de ses intentions nouvelles.

« Je vous préviens, vous avez profané ce sol sacré appartenant à ma guilde ! Je ne vous permettrai pas de mettre en danger mes amis, ma famille ! Je vous avertis donc une seule et unique fois : retournez d’où vous venez, et laissez Fairy Tail tranquille ! Sinon…
- Sinon quoi espèce de déchet ? Hein ? Dis-nous pour voir…
- Oui Sélès, je serais curieux de voir ce que tu serais capable de faire avec cette mimique de fausse colère ? Hein ? Tu vas nous tuer ? Comme tu t’en es prise à moi il y a un moment de ça ? Ne me fais pas rire, petite catin ! Tu vas périr comme un vulgaire rat, au même titre que tes camarades dans un futur proche !
- Je ne vous permettrai de m’insulter plus longtemps ! »


Sélès, prise de rage, fondit sur le mage aux sets d’aiguilles et d’épines déjà dégainées. Cette dernière n’eut aucun mal à se débarrasser de ses petits cure-dents, elle les avait déjà parées une fois, et avec son entrainement drastique, elle pourrait en faire autant et avec moins d’énergie à dépenser. Dès lors que le passage était dégagé, elle enfonça son poing enflammé dans le visage du mage noir, qui se retrouva projeter au sol, inerte, et s’évapore de la même façon que les deux autres, ne laissant aucune trace de sa présence dans la salle. Il ne restait plus qu’Antonio, dont le regard était étrangement vide. Par quelle force était-il habitée ? Ne l’avait-elle pas tué malgré quelques temps plus tôt dans sa vie ? N’était-il pas devenu la raison de sa rentrée à Fairy Tail car encore trop fragile psychologiquement suite à l’évènement qui avait débouché sur son décès ? Elle ne put trouver les prémices de réponses, car son ennemi d’enfance relança un assaut digne d’un assassin de premier ordre. Les coups de couteaux vinrent tous effleurer la jeune femme aux cheveux acajou, l’éraflant à plusieurs endroits, mais n’occasionnant que de maigres coupures superficielles. Malgré elle, Sélès devait en finir maintenant de ce combat qui durait déjà beaucoup trop longtemps, surtout devant un ex-mort : elle se rua sur Antonio, le cloua au sol, le regarda une dernière fois dans ses yeux qui étaient irrémédiablement vide de tout vie ou de tout âme pure, et lui asséna le coup de grâce à l’aide de l’un de ses Hellfire Punch. Sous son coup enflammé finit par passer au travers du corps d’Antonio qui se volatilisa dans un nuage de fumée, comme les trois mages belligérants précédents, sans laisse ni une trace de sang ni une seule once de puissance magique derrière lui. Mais où était-il bien passé lui aussi ? Et si ce nuage n’était pas réellement un vecteur téléportatif ouvert sur l’extérieur ?

⌈11 minutes et 14 secondes⌋

De ce fait, ledit nuage refit des siennes en redescendant dans une sorte de tornade toujours, et encore une fois accompagnée de courants électriques, cette fois, un peu plus puissants. Cette fois, il n’y avait que deux silhouettes d’apparues, mais déjà, Sélès affichait un tout autre faciès, plus apaisé, plus serein. En effet, les deux personnages qui venaient d’apparaitre étaient connus de la jeune femme puisqu’il s’agissait de Djinn Saïto et de Nominoë Paravel. Si elle avait rencontré les deux individus en forêt, le courant n’était cependant passé qu’avec l’un des deux, en l’occurrence, le jeune Nominoë. Sans plus tarder, Sélès se mit à leur parler pour les avertir de la situation.

« Nominoë ! Djinn ! Je suis contente de vous voir !
- Ah bon ? Et pourquoi ça ?
- Djinn s’il te plait, laisse-la parler, tu vois bien qu’elle n’a que ça pour se rendre visible de tous…
- Pardon ? Nominoë, tu peux répéter ce que tu viens de dire ?
- Madame est sourde en plus ? Je disais à Djinn qu’il devait te laisser parler calmement, puisque sinon, tu risquerais de finir aussi invisible que d’habitude aux yeux de la guilde.
- C’était bon ça Nominoë, très très bon !
- Mais … mais pourquoi me parlez-vous ainsi ? Nous sommes amis non ? Nous sommes de la même guilde, alors pourquoi ?
- Blah blah blah ! Toujours la même rengaine sur le couplet de l’amitié inconditionnelle entre les membres d’une même guilde. Change de disque s’il te plait, tu deviens ennuyeuse.
- Ta répartie n’est pas en reste Djinn ! J’aime ton style ! Tiens, une bille de lumière !
- Je ne comprends pas. D’abord des mages noirs, ensuite vous. Puis vous me dénigrez volontairement… J’espère que ce n’est pas un coup d’Akainu !
- Le vioc ? Non ! Il est bien trop à cheval sur son foutu sens de l’honneur pour ça. Non, nous agissons de nous même, nous nous révélons enfin au grand jour, après vous avoir trompés tous, et toi la première !
- Bon Djinn, assez parlé veux-tu ? On fait ce qu’on a à faire ici, et dès que c’est réglé on s’tire !
- Dommage, j’aurais bien voulu m’amuser encore un peu plus longtemps. »


Insensé ! Pourquoi diable étaient-ils aussi mauvais ? Elle ne se souvenait pas d’une telle agressivité de leur part. Autant elle savait Djinn quelque peu solitaire, mais Nominoë arborait un caractère tout à fait à l’opposé de ce qu’elle avait gardé en souvenir, lui qu’elle avait sauvé d’une mort probable, celui qu’elle avait présenté à Makarov pour le recueillir. Elle ne comprenait pas leur état d’esprit, et encore moins ce qui allait suivre : les deux comparses de Fairy Tail se ruèrent sur elle, et firent pleuvoir sur la pauvre Sélès non préparée à ça d’innombrables coups à base de l’élément de la Lumière. La jeune femme s’étala sur le sol, un poil sonnée, et parvenait tout juste à se rendre compte de ce qui venait de lui arriver. Djinn et Nominoë avaient osé la frapper ? Elle, leur camarade de Fairy Tail ? Impardonnable ! Tout simplement impardonnable ! Elle devait les corriger, elle qui voulait tellement protéger les valeurs de Fairy Tail, à savoir le respect, l’amitié et l’unité des siens. Elle opéra alors un changement de tenue en conséquence.

« Que les portes du paradis s’ouvrent pour m’offrir leur lumière bienfaitrice, bannissant toute impureté ténébreuse sur le chemin ! »

« Saint’s Palace Battlesuit ! »



Nominoë et Djinn se tinrent côte à côte, admirant le changement d’équipement qui se produisait devant eux, et dont ils ignoraient l’issue. Sélès se para d’une combinaison d'une blancheur immaculée. Cette tenue possédait dans le dos une paire d'ailes blanches d'un ange. Au niveau des poings se trouvaient les Mitaine des Apôtres, des mitaines d'une blancheur resplendissante, d'une brillance aveuglante. Et à ses pieds, on pouvait y admirer les sublissimes Ballerines Célestes, faite en coton renforcé, blanches et teintées de paillettes d'argent, munies de petits lacets dorées faisant office d'attache, tout comme les quelques rubans entourant les ballerines, et enfin, à l'arrière du talon, de petites ailes y étaient greffées. Sans plus tarder, les deux mages de Fairy Tail entamèrent une nouvelle session d’assaut sur Sélès, qui utilisa simultanément ses deux attaques de lumière, le Prayers Swing ainsi que le Heaven’s Kick, pour ainsi former l’attaque qu’elle avait nommée Seraphic Shield, caractérisé par le décuplement de la taille des ailes situées dans le dos, permettant à ces dernières d'envelopper le corps entier de l'utilisateur tel un bouclier protecteur ailé. Les deux mages de lumière de la guilde des fées firent percuter leur coup respectif sur la protection de secours de Sélès, et virent leur magie absorber, résultat naturel d’une attaque à base de Lumière sur une autre magie de Lumière. Sélès savaient très bien quel type de magie ils utilisaient, et comment stopper leurs attaques, la seule inconnue c’était de savoir comment les arrêter en leur faisant assez de dégâts pour qu’ils renoncent à leur rébellion soudaine. Elle ne possédait pas de tenues liées aux ténèbres, ni au vide, ni même aux ombres, mais il lui faudrait parvenir sur une idée au plus vite, sous peine de devoir puiser encore un peu plus dans ses réserves de magies. Mais avant cela, elle s’auto-infligea un coup de poings lumineux, technique appelée Angel Blessing, qui eut pour effet de la revigorer de un cinquième des dégâts qu’elle avait encaissé depuis le début de l’épreuve, une quantité cependant très minime, qui ne la soulagea que pendant quelques dizaines de secondes. Pendant ce temps, elle alternait entre sa technique de protection et des esquives lorsque Nominoë utilisait des armes normales, et quand Djinn faisaient appel à des techniques de combats rapprochés. Si Nominoë était en apparence plus faible que Djinn, Djinn ne pouvait parvenir à surpasser Sélès même en étant un God Slayer de la Lumière. Elle pensa immédiatement à une carence sur l’entrainement effectué par Djinn pendant le temps où elle s’était éclipsée dans le but de se préparer seule à l’examen de Rang S, car si un God Slayer ne pouvait même pas endommager de façon vitale son opposant, c’est que le niveau était drastiquement bas. Mais cela ne fit pas tergiverser plus notre jeune fée qui réfléchissait encore à un moyen d’arrêter les deux jeunes effrontés qu’elle avait en face d’elle. La seule manœuvre qui lui vint à l’idée était plutôt risquer car nécessitait un nouveau changement d’équipement, mais induisait une maitrise de soi et un contrôle de la magie précis et relativement rapide. Mais le jeu en valait la chandelle, Sélès voulait à tout prix calmer les ardeurs de ses deux compères.

« Forces de la nature, les grands félins, entendez mon appel et conférez-moi votre puissance ! »

« Panthera Soul ! »



Pour la seconde fois dans l’examen, Sélès revêtit sa tenue de féline. Son plan était aussi simple que fastidieux à mettre en place : il fallait parvenir à prendre les deux mages de vitesse, sans qu’il ne puisse avoir l’occasion de réagir. Mais il fallait tenter quelque chose et vite, sous peine de réellement devoir puiser encore un peu plus dans ses réserves. Elle tenta sa première manœuvre en se ruant sur Nominoë, le plus faible des deux, mais très vite, Djinn put réagir et envoya un hurlement de lumière de son crû personnel, obligeant la fée à esquiver et à avorter son action. Elle ne pouvait finalement pas se risquer à s’occuper d’eux l’un après l’autre, il fallait les avoir en même temps, et de préférence, sans qu’aucun d’eux ne puisse échapper à la correction que Sélès voulait leur donner pour avoir fait preuve d’autant d’insubordination à la guilde. Tout en esquivant les attaques combinées et rapides des deux acolytes du jour, Sélès vit alors une sorte d’automatisme : lorsque Djinn attaquait, Nominoë se décalait de tel sorte qu’aucun renvoi de magie ne puisse se faire dans sa direction, et lorsque le contraire s’effectuait, c’était Djinn qui se positionnait de la même manière. Cette particularité fit tout de suite tilt dans la tête de la jeune femme : si un miroir était un des points faibles de sa tenue dédiée à l’élément de la lumière, alors elle était forcément l’un des points faibles de ces deux mages dont l’élément était justement celui de la lumière. Ainsi donc le plan était tout trouvé et s’enclencha aussi sec : Sélès fonça vers Djinn en feignant un coup de Beast Claw, et Nominoë profita de cet étrange moment d’inattention de Sélès pour lui envoyer une attaque à distance de lumière. Mais au moment de l’impact, la jeune fée maligne esquiva tout juste en se dirigeant vers une zone de verticalité très basse, obligeant l’attaque à se diriger sur Djinn lui-même. L’effet fut automatique, Nominoë fut décontenancé, et Djinn fut surpris par l’arrivée inopinée de l’attaque de son comparse : c’est là que Sélès décida d’agir, opérant coup sur coup un Vicious Drive qui mirent à terre l’un et l’autre des deux mages rebelles. A bout de force, ils ne se relevèrent pas. Profitant de ce moment de battement, Sélès leur adressa son message moralisateur.

« Maintenant, vous allez me faire le plaisir d’arrêter votre petit manège ! Si vous êtes venus me tester sur mes convictions, ma volonté de rester fidèle aux idéaux de la guilde, c’est réussi ! Maintenant, ouvrez-moi la porte, il me reste à peine neuf minutes pour sortir de là ! »

⌈9 minutes et 1 secondes⌋

Mais aucune réponse ne se fit entendre, si ce n’est le bruit de deux nouvelles évaporations en fumées des deux personnes qui avaient de nouveau essayé de se confronter contre la jeune fée en plein examen. Plus rien n’avait de sens : si la disparition des mages noirs auraient pu s’expliquer comme une fuite en vue d’un dessein maléfique, cette disparition-ci la replongeait dans le doute. Le nuage ne se réactiva pas tout de suite, faisant se changer d’équipement la mage qui commençait à être en nage, avec une réserve de magie à environ les trois quarts de sa capacité totale. Semper Fidelis lui permettrait d’économiser un peu de sa magie. La jeune femme se dirigea contre les parois de la salle, cherchant désespérément une porte, celle qui pourrait signifier la fin de sa deuxième épreuve, et par la même occasion la réussite de celle-ci. Mais elle ne trouva rien, et perdit bien deux bonnes minutes à tâter les murs en vain. Il ne restait plus que huit minutes au compteur

⌈8 minutes et 18 secondes⌋

Le nuage qui continuait à s’agiter en hauteur allait une nouvelle fois faire des siennes lorsqu’une sorte de grondement retentit dans la salle. La masse d’air redescendit en direction du sol, comme un objet serait attiré par la gravité, accompagné cette fois de détonation et de quelques arcs électriques volubiles mais néanmoins menaçants. Au milieu de ce mouvement aérien, deux nouvelles silhouettes se matérialisèrent. Et lorsque le filtre naturel se dissipa pour laisser place à la vision nette, Sélès fut tout simplement surprise et resta coi devant les personnages qui lui faisait face. Elle les reconnut très rapidement, en moins de temps qu’il ne fallait pour dire bonjour en temps normal. Ces deux individus n’étaient pas n’importe lesquels, à vrai dire, ils étaient ses principaux rivaux actuellement : Natsu Dragneel et Gajeel Redfox apparurent.

« Hey mais ça serait pas notre petite Sélès adorée ça ?!
- Gee hee ! En effet ! Ça faisait un moment que je ne l’avais pas vu !
- Dire qu’on comptait faire une quête ensemble à Bosco, pour un trésor, j’en reviens pas qu’elle m’ait lâchée. »


Là, Sélès fut prise entre deux sentiments tout à fait opposé : d’un côté, elle semblait rassurée de voir que les deux Dragon Slayer agissaient de manière normale en apparence, mais de l’autre, elle était parcourue de sueurs froides quant à l’affirmation de Natsu à propos de la quête à Bosco qu’ils avaient tout deux effectués des mois auparavant, pour lequel ils avaient durement bataillé pour terminer à la première place. Mais bon sang, que se passait-il dans cette salle ? Etaient-ils cette fois-ci les vrais Natsu et Gajeel ? Ou était-ce encore un jeu d’illusion de la part d’un monstre qui se tapirait dans un coin sombre de la salle, et qu’elle n’aurait pas vu encore une fois ? Toujours fut-il que la situation devenait de plus en plus instable.

« Natsu, tu ne te souviens pas de notre mission à Bosco ? Nous l’avons réalisé…
- Wow wow wow ! Je t’arrête tout de suite ! Qui a parlé de réaliser quoi que ce soit concernant cette mission foireuse dans laquelle tu m’as laissé seul, avec Happy ?
- Mais j’étais là bon sang ! Nous avons concouru ensemble, côte à côte, nous soutenant dans les moments difficiles, faisant preuve d’une synchronisation efficace à d’autres moments. On y a mis de la sueur, de l’énergie, de l’espoir et de la rage de vaincre !
- Ah ah … MOUAHAHAAA ! Elle est bonne c’te blague ! Franchement, j’ai failli y croire !
- Gee hee ! Elle a un sacré humour cette nana ! Elle a du en mettre du temps pour le préparer ce bobard. Faiblarde comme elle est, ça ne m’étonne pas !
- Ouais t’as pas tort tête d’enclume ! M’enfin, ce n’est pas comme si elle constituait une force rivale. Elle est tout juste bonne à changer de tenue pour dire de faire comme Erza.
- Un vrai manque de personnalité donc. Gee hee ! Une pustule parmi les insectes de la guilde !
- Je … non ! Ce n’est pas vrai ! Vous n’êtes pas les vrais ! Ils ne parleraient pas comme ça ! Non !
- Oh ! Mais c’est qu’elle nous insulterait presque à nous dire que nous ne sommes pas réels. Il va falloir qu’on lui montre qui de nous trois sont les vrais mages en pleine puissance !
- Oueh ! Montrons-lui ce qu’il en coûte de vouloir se faire aussi importante qu’un dragon !
- Je m’enflamme ! »


Les deux Dragon Slayers s’élancèrent chacun leur route vers Sélès qui n’avait pas eu le temps d’opérer de changement de tenue. Elle se prit un coup de poing enflammée et un coup de lame en un métal très résistant, qui eurent l’effet automatique de la faire valdinguer contre l’un des murs de la salle. Sélès eut du mal à se relever, mais il lui fallait surmonter cette douleur, pour ne serait-ce que se tenir par la volonté devant les deux amis qui venaient de l’attaquer sans aucun scrupule. Pourquoi eux aussi s’étaient-ils mis en tête de la descendre plus bas que terre ? Ne leur avait-elle pas prouvé par maintes fois sa dignité et sa légitimité en tant que membre de confiance à Fairy Tail ? Sa puissance et sa maitrise de la magie était donc si insignifiantes pour eux, ses coéquipiers dans les moments importants ? Elle se sentait comme dénigrée une nouvelle fois, insultée et blessée par des gens en qui elle croyait plus que tout. Il lui fallait donc tenir la distance contre les deux Dragon Slayers qui se dressaient devant elle. De souvenir, elle savait la puissance dont pouvait faire preuve Natsu, mais concernant Gajeel, ce n’était encore qu’une grande énigme, si tant est qu’ils soient les vrais, et donc que leurs puissances soient les bonnes. Pour en être sure, elle enfila une nouvelle tenue.

« Flux des eaux des océans d’Earthland, je vous rappelle à mes côtés ! Répondez-moi et prêtez-moi votre puissance conjuratrice ! »

« Mermaid ! »



La fée se changea alors en une sorte de sirène humaine, les vêtements en partie recouvert d’écailles desquelles ruisselaient des gouttes d’eau. Sentant la magie affluer en elle, Sélès opéra alors une série de mouvements et d’actions à l’encontre de Natsu, celui se serait le plus à même d’être affecté par cet élément. Elle tenta alors une série de Tsunami Slam à vitesse normale, mais le mage dragon usa de ses flammes pour dévier les coups où les annihiler en les transformant en vapeur. Natsu riait aux éclats devant ce maigre test de puissance, ce qui eut pour effet de vexer encore plus notre Sélès, qui se prit par surprise un coup de lame de fer de la part de Gajeel, la faisant une fois de plus s’écrouler sur le sol après avoir poquer contre un mur. Encore une fois, se relever était douloureux, mais elle ne pouvait se plaindre, surtout pas pour leur donner l’envie de le rabaisser de nouveaux comme il le faisait à intervalle régulier depuis qu’ils s’étaient lancés à sa poursuite dans toute la salle. Sélès n’avait pas dit son dernier mot, et allait faire subir à Natsu ce qu’il avait subit lors de leur course au trésor, à Onibus plus précisément : elle allait le bombarder d’eau jusqu’à ce qu’il ne puisse plus se relever. Les Tsunami Slam s’enchainaient avec une rapidité et une force qui prirent littéralement de court le mage dragon de feu, se prenant toutes les trombes d’eau à haute pression dans diverses parties du corps. Et alors que Sélès comptait lui asséner le coup qui le ferait s’écrouler à terre comme il lui avait fait précédemment, il disparut aussi tôt, en même temps que son jet d’eau à haute pression. Encore une disparition mystérieuse, au moment où elle reprenait le contrôle du combat. Elle regarda immédiatement dans la direction de Gajeel pour voir si celui-ci avait suivi son coéquipier dragon, mais malheureusement pour elle, ce ne fut pas le cas...

« Gee hee ! Tu croyais vraiment que tes petites attaques minables allaient me faire partir comme ce petit lézard ? Tu es encore plus naïve et inutile que je le pensais ! Baka !
- Gajeel ! Reprends-toi ! Tu n’es pas dans ton état normal. Tu n’es pas aussi méchant que ça même quand tu es énervé ! Nous sommes de Fairy Tail, nous sommes…
- Amis ? Alliés ? Laisse-moi rire ! Tu n’es qu’une mage des bas fonds, tu ne vaux rien, tu entends ? Rien du tout ! Maintenant, disparais, konoiaro ! »


Le Dragon Slayer du Métal fit alors parler le fer qui bouillait en lui en submergeant la fée qu’il attaquait de toute part. Sélès était acculée, parait les coups à intervalle beaucoup trop irrégulier pour ne pas sentir certains assauts de la toucher dans des endroits douloureux. Mais il ne fallait pas qu’elle faiblisse, même si la puissance de Gajeel était aussi forte qu’elle le pensait. L’enchainement des offensives de l’homme marchant au fer l’avaient amenée jusque contre un des murs de la salle, bloquée. Mais au final, dans ce moment de désespoir qu’elle eut l’idée de faire apparaitre sa tenue qui lui permettrait de résister à cet assaut interminable.

« Force du dernier rempart contre l’ennemi éternel ! Protection malléable et ultime qui fera de moi une guerrière complète et digne de ma magie ! J’en appelle ta bienfaisance ! Protège-moi de toutes tes forces ! »

« Carbonadium Coat : Herculean Shield ! »



Sélès fit apparaitre une toute nouvelle tenue, une tenue réputée pour être la seconde tenue la plus résistante après l’armure adamantine d’Erza Scarlet, et qu’elle tenait justement de par son entrainement avec sa mentor. La fée arbora un long manteau revêtant la totalité de son corps, serré en son milieu par une ceinture métallique de couleur bleu-gris, d'une couleur mixte – une sorte de mélange de cyan, de vert bouteille, de gris et de bleuâtre, tel est la couleur du Carbonadium raffiné. La technique à laquelle elle venait de faire appel était l’alliance de ses armes de poings et de pieds qui revêtaient tous une sorte de morceau de bouclier qui, unis les uns aux autres, formaient un énorme bouclier protecteur, d’une solidité prodigieuse. Elle parvint alors à contenir la plupart des attaques de Gajeel, qui riait machiavéliquement sous les coups. Devant ce spectacle, elle en était sure, ce type qui se tenait devant elle à la marteler de coups n’était pas le véritable mage dragon de métal, mais encore une de ses apparitions factices qui lui servaient d’épreuves. Repoussant le dernier assaut de la très longue attaque de cet usurpateur, sélès fit appel alors à un enchainement qu’elle avait tenté par tous les moyens de ne pas utiliser, le Half Way. Tout d’abord, elle projeta Gajeel avec son bouclier sur l’arrière, et invoqua alors sa toute nouvelle capacité.

« Par le pouvoir qui m’est conféré, j’en appel à la puissance des mes tenues, pour me conférer toutes leurs puissances combinées en des binômes sacrés ! Half Way ! »



Un flux d’énergie magique prit possession du corps de Sélès en son entier, faisant s’élever ses cheveux en l’air par le courant de vent qui se créait avec la friction entre l’air et l’aura magique l’entourant. Et après avoir canalisé assez de magie sur tout son corps, elle prononça alors les premiers mots de son invocation de tenue.

« Que l’alliance du blizzard et de l’astre de la nuit soit totale ! Que le gel et la divinité du ciel ne fassent plus qu’un ! Venez tous deux à moi, esprit de la neige et du ciel étoilé ! »

« Ancient Ice Fairy of the Evening Star ! »



Sélès venait d’accomplir un exploit : celui de pouvoir revêtir la tenue de l’Evening Star, tout en alliant les armes de poings et de pieds de sa toute récente tenue, les Blizzard Twins et les Celsius Heels de sa tenue de l’Eternal Snow. Et ce fut le moment de la contre-attaque, de la revanche sur toutes ses médisances à son égard, qui prouverait une bonne fois pour toute qu’elle était digne de porter le tatouage de Fairy Tail, et qu’elle ferait tout pour montrer à Akainu qu’elle était ce genre de mage qui plaçait sa force au service du collectif ! Elle se mit alors face au fake-Gajeel, et se concentra de toutes ses forces, et accumula en un temps record toute la magie qu’il lui fallait. Son adversaire tenta de s’approcher d’elle à grande vitesse mais vit un phénomène étrange : pendant l’espace d’une seconde, Sélès parut comme floue, et ensuite, le corps de Gajeel s’arrêta, ou plutôt, prenait la direction inverse de celle prévue. A la place, le mage dragon de métal voyait ses jointures carpiennes et métacarpiennes recouvertes d’une épaisse couche de glace, d’une froideur et d’une solidité incroyable. Sélès venait d’utiliser avec rapidité et précision sa technique jusque-là secrète du Frost Crescent Kick. Dans sa tête, elle remerciait vivement le moine instructeur qu’elle avait rencontré plus tôt dans le mois, celui-là même qui l’avait aidé à maitriser cette technique horrible à mettre en place du premier coup, mais dont l’entrainement quotidien avait rendu l’utilisation plus intuitive et plus probante. Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, la jeune femme se rua en un souffle glacé vers sa cible qui tentait de se dégager de ses liens de glaces, mais en vain : Sélès utilisa alors son puissant Squamish Uppercut, et projeta violemment Gajeel en l’air. Ce dernier était vraisemblablement K.O, mais dans un ultime sursaut de puissance, il fendit une partie du plafond avant de s’évaporer dans le nuage sans laisser de trace. Voyant les débris en train de tomber sur elle, elle combina le surplus de poussière stellaire de sa tenue avec le cumul de son Squamish Uppercut ainsi que de son Frost Crescent Kick, pour créer une protection stellaire de givre.

⌈4 minutes et 11 secondes⌋

Alors que Sélès pensait sa protection comme l’ultime action de l’épreuve, un évènement plutôt inattendu vint l’extirper de sa cage de givre et parsemée de poussière d’étoile. Elle regarda en l’air et vit une nouvelle fois le nuage descendre, mais cette fois, la puissance du vent était incroyablement élevée et la foudre qui en sortait fut aussi d’une intensité folle. Et directement après, une seule et unique nouvelle silhouette se matérialisa. Quelle serait cette nouvelle personne ? Serait-elle le produit d’un mirage plutôt puissant ou alors serait-ce enfin Akainu qui viendrait lui annoncer la fin de l’épreuve ? Mais malheureusement pour elle, c’était la première éventualité qui vint faire tonner sa voix tout en écho dans toute la salle.

« Sélès… ma petite Sélès… on joue les mauvaises filles ? Hein ? »

Elle aurait pu reconnaitre cette voix d’entre mille. Une voix féminine, aussi suave que démoniaque. Il s’agissait de Mirajane, qui était déjà dans forme de Take Over habituelle, le Satan Soul. Une diablesse matérialisée dans un corps aux courbes extrêmement avantageuses. Un faciès inquiétant et pourtant presque hypnotique. Mais Sélès le savait déjà, cette apparition serait une nouvelle épreuve qui lui faudrait passer, et en prévision de cela, elle fit une nouvelle fois appel à son Half Way.

« Que cette démone soit assaillie par les foudres du jugement divin
ainsi que des eaux sacrées ! Que la combinaison naturelle des éléments de la destinée soit sa sentence ultime ! »

« Divine Empress of the Flooding Storm ! »



Cette fois-ci, son exploit la faisait revêtir la tenue de la Mermaid en complément des armes de sa tenue Mjöllnir. Si ses poings étaient parcourus de petits arcs électriques d’intensité moyenne, ils étaient également parcourus d’un flot aqueux provenant de la tenue, et renforçant la conductibilité des deux éléments en contact. Décidant de prendre l’initiative, la fée de foudre et d’eau décida de filer avec vitesse l’agilité d’une sirène pour venir faire percuter un coup de Fists of Thor. Alors que le poing s’approchait étrangement vite du visage de Mirajane, cette dernière n’eut qu’à arrêter l’offensive avec une seule de ses deux mains. S’en suivit alors une violente attaque du répertoire personnel de Mirajane, le fameux Soul Extinction : une attaque se matérialisant à partir d'une sphère transparente dont l'énergie provient de l'environnement proche et dont la vraie forme est un rayon d'énergie d'une taille massive et d'une puissance immense, qui fit valser de plein fouet la jeune fée passant l’examen. S’écrasant contre le mur, Sélès laissa échapper une gerbe de sang, son corps arrivait à un seuil de résistance limite, certainement dû aux attaques précédentes des deux Dragon Slayers. Elle peina à se relever, mais parvint à se remettre sur pied.

« Mira ! Pourquoi tu me fais ça ? Ne sommes-nous pas amies ?
- Amies ? Qui voudrait d’une amie comme toi, qui ose frapper ses congénères ?
- Mais je… non, ce sont eux qui… qui…
- Cause toujours ! Tu as causé du tord à la guilde, tu vas devoir en subir les conséquences ! Si tu parviens à me battre alors tu seras officiellement promue. C’est à prendre ou à laisser ! »


Mirajane se lança de nouveau à l’assaut, et fit appel à sa technique particulière du Darkness Stream, qui se traduit par une création multiple de griffes faites de ténèbres, qui pouvaient s’étirer à volonté pour pouvoir agripper l’adversaire de n’importe quelle distance ou hauteur. Sélès tenta de faire appel à une technique pouvant vaincre les griffes une à une, mais leur rapidité et leur puissance étaient trop fortes pour la jeune femme qui n’eut d’autre choix que de se faire happer par l’une des griffes qui la fit valser dans les air pour finalement la faire s’écraser contre le sol, une nouvelle gerbe de sans en prime du côté de Sélès.

« Tah tah tah ! Tu n’es pas encore prête à ce que je vois… Comment as-tu pu alors te défaire des autres ?
- Je ne me suis pas… *crache du sang*… Je n’ai pas achevé les autres, ils se sont… volatilisés !
- Bah voyons. Et tu espère me faire gober çaaa ! »


Cette fois-ci, c’était le Demon Blast qui vint frapper Sélès en plein ventre. Elle se fit éjecter sur quelques mètres de plus, la laissant toujours impuissante face à la démone en la personne de Mirajane. Mais Sélès était convaincue de sa bonne foi, et voulait à tout prix montrer à Mirajane qu’elle était digne de confiance, et que si la battre purement et simplement suffisait, elle ferait, car tel le lui disait son esprit. Alors, puisque son précédent Half Way n’avait pas fonctionné, elle tenta alors une alliance fonctionnant sur l’élément totalement contraire avec l’ennemi qui se trouvait en face de la fée de Fairy Tail.

« Que les flammes purgatrices et la lumière céleste s’embrassent
pour donner naissance à une combinaison de feu et d’élément sacré, pouvant venir à bout des démons d’Earthland ! »

« Holy Empress of the Scarlet Ashes ! »



Cette fois-ci, c’était une impératrice combinant la tenue Inferno et les armes de la Saint’s Palace Battlesuit qui faisait front à l’utilisatrice du Satan Soul. Et sans perdre une seule seconde, Sélès se lança à l’assaut de Mirajane, pour pouvoir lui infliger un coup de Prayers Swing, et ainsi la sonner. Le premier coup, peut-être de la chance, parvint à connecter avec la cible, et la fit reculer de quelques mètres. D’instinct, Sélès s’infligea l’Angel Blessing, pour reprendre un peu de force même si la quantité était extrêmement faible. Mais cette combinaison ne servit à rien car Mirajane avait profité du moment d’inattention pour lui venir juste sous son nez, pour lui asséner un puissant Evil Push, qui fit s’écraser sélès contre le plafond, et enfin, dans un fracas tout aussi assourdissant, contre le sol. Sélès était blessée de toute part, et sentait que ses forces l’abandonnaient peu à peu. L’obstacle ultime devant lequel elle faisait face était trop puissant, et elle n’arriverait pas à tenir sa promesse faite à Erza : celle de devenir une mage de Rang S, comme elle, tout en défendant les idéaux que Titania avait passé des mois et des mois à lui enseigner depuis qu’elle l’avait prise sous son aile. Plus rien dans la tête de Sélès ne parvenait à faire sens, son incapacité à venir à bout de ce duplicata de Mirajane Strauss la mettait hors d’elle spirituellement parlant. Très vite, le corps de Sélès tremblait de douleur mais aussi d’envie de vouloir absolument retourner la situation à sa faveur, puis dans un moment de perdition spirituelle, la rage de Sélès s’extraya de son corps pour venir l’envelopper telle une aura de magie. Puis le corps de Sélès se releva de lui-même, et une étrange sensation provenait de la situation : la jeune femme semblait avoir perdu le contrôle d’elle-même, et la tenue qu’elle arborait précédemment se transformait en une tenue faite à partir des gerbes de sang qui étaient sur le sol, mêlées aux nombreuses blessures ouvertes qui ruisselaient de sang, le tout, déchirée de part en part, comme si la tenue était vivante, mais en lambeaux.

Dans un râle sombre et macabre, Sélès énonça les termes suivants : « Blood Fest ! », suivi d’un rire machiavélique, encore plus inquiétant que ne le serait Mirajane sous sa forme la plus puissante de démon. Mirajane ne comprenant pas ce qu’il se passait, tenta le dialogue.

« Sélès ! Que se passe-t-il ? Que fais-tu ?
- Tu...vas…payer ! Tu…vas…souffrir !
- Mais qu’est-ce qui te prends ? Ce n’est qu’un test ! Je ne suis pas réellement décidé à t’anéantir ! Crois-moi !
- Im..par…don…nable ! In..con…so…lable !
- Que … que fais-tu ? Sélès, arrêtes, reprends-toi, je t’en conjure !
- Disparais ! »


Sélès semblait désarticulée, ou alors, agissait comme agirait un pantin régi par des fils invisibles. Sa vitesse et sa vélocité s’était accrues à un point que Mirajane ne pouvait soupçonner. Sélès usa de sa faculté nommée « Oustanding Drive » qui lui fit matérialiser des poings de sang en formes de pics acérés. Et en une fraction de seconde, la fée possédée se retrouva devant Mirajane, et l’enchaina de coups de poings rapides et puissants, faisant reculer la démone sur plusieurs mètres. Mais ça ne s’arrêtait pas là, les précédents poings en pics se transformèrent en lames doubles qui vinrent écorcher grièvement la partie dorsale de Mirajane, qui désormais se retrouvait dans la position de la dominée, comme l’était Sélès auparavant. La femme du nom de Strauss assistait avec effroi et impuissance à l’avènement d’une véritable démone, encore plus puissante qu’elle sur l’instant. Elle voulut tenter une technique puissante tel que le Satanic Blast, mais elle n’eut visiblement pas le temps de faire quoi que ce soit puisque Sélès venait faire percuter deux poings en formes de massues créées à partir du sang qui constituait la tenue de cette dernière. Mirajane se retrouva à genou, sur le sol, et crachait plusieurs gerbes de sang à son tour, épuisée et blessée à un degré semblable à celui de Sélès avant sa perte de contrôle. Elle implorait cette fois avec un regard inquiet et compatissant la fée en totale perdition. Mais c’était perdu d’avance, Sélès ne répondait plus qu’à l’appel du sang, et prépara alors son ultime attaque : ses poings ainsi que ses pieds s’entourèrent de sang, et prirent la formes de poignards incurvés, à la capacité de tranche à son maximum. Et dans un ultime regard démoniaque accompagné d’un rire et d’un râle machiavélique, Sélès se mit alors à l’assaut de la démone qui l’avait acculée au point de perdre le contrôle de son corps, une situation qui n’était pas arrivée depuis la fois où elle avait abattu Antonio Aldridge le jour de la prise d’otage dans l’ancienne boutique de ses parents, le fameux jour où Erza était venu à son secours pour lui proposer un tout nouveau départ, pour une toute nouvelle vie.

⌈2 minutes et 45 secondes⌋

Alors que son ultime coup de sang et de désespoir allait percuter sa cible, Mirajane se volatiliser soudainement dans un nuage de fumée, pour laisser placer à une nouvelle personne, qui se matérialisa dans un dernier nuage de fumée accompagné de violents arcs électriques pouvant électrocuter quiconque oserait s’en approchait. Sélès ne contrôlait plus sa trajectoire, sa tenue de sang la contrôlait presque entièrement, et semblait ne pas se soucier de la nouvelle silhouette apparue. Enfin, jusqu’à ce que la personne fusse totalement visible, c'est-à-dire, à quelques secondes de l’impact final. Impact final qui fut stoppé net lorsque Sélès fit face à la femme nouvelle arrivée, à quelques centimètres l’une de l’autre. Le poing qui avait pris des allures de faux s’était calmé de lui-même et avait repris une forme normale, et quelques secondes après, la tenue Blood Fest se désactiva, pour laisser place de nouveau à la tenue Semper Fidelis. Sélès avait les larmes aux yeux, le visage marqué, et toute la tension accumulée depuis sa perte de contrôle semblait la malmener de l’intérieur. Puis elle s’écroula dans les bras de la personne qui lui faisait face, une femme qu’elle connaissait bien, très bien même, voire trop bien : sa mère, Laurianna Fierce. Etonnant ! La dernière apparition du nuage qui avait fait disparaitre Mirajane avait laissé place à sa mère, qu’elle put reconnaitre juste à temps pour finalement reprendre le contrôle d’elle-même, et éviter de la blesser mortellement dans un assaut totalement désespéré. Sélès se mit à pleurer à chaudes larmes, en serrant sa mère contre elle du plus fort qu’elle pouvait, tout en se confondant en excuses.

« Ma fille, pourquoi pleures-tu ? N’es-tu pas contente de me voir ?
- Bien sûr que si … *snif* … Maman, tu peux pas imaginer comme je suis heureuse !
- Alors pourquoi es-tu effondrée comme ça ? Pourquoi me demandes-tu pardon ?
- Parce que … *snif* … J’ai cédé au … *snif* … désespoir, perdant de vue … *snif* … mes convictions premières, celles que tu m’as inculquées !
- Mais non voyons. Tu es toujours la gentille fille que j’ai vu grandir ! Tu n’as pas changée, loin de là. Tu t’es simplement perdue en chemin, face à un obstacle qui te repoussait dans tes plus profonds retranchements. N’importe qui y aurait perdu pieds rapidement, mais toi, tu as su résister jusqu’à ce que ton esprit vacille dans un moment de vie ou de mort.
- Oui mais maman … *snif* … j’ai failli te faire du mal à l’instant et … *snif* … et … *snif* …
- Chuuut ! Ne t’en fais pas ! Je vais te dire la vérité : je pense que tu l’as compris, la succession de personnes dans cette salle n’est que la manifestation de ton esprit. Un lacryma à l’extérieur contrôle le nuage de fumée qui s’imprègne de tes pensées pour prendre forme humaine ou animale. En l’occurrence, tu n’as pensé qu’à des mages, jusqu’à maintenant, en me faisant apparaitre, moi, ta mère. Il faut croire que dans ton moment de perdition et de folie tu pensais à un moyen de me voir pour t’apaiser, et ton souhait s’est réalisée à la toute dernière seconde tellement ton espérance gagnait en puissance en même temps que ton potentiel destructeur. »

⌈2 minutes et 5 secondes⌋

A ce moment précis, le nuage commença à s’agiter violemment, libérant une nouvelle fois des arcs électriques violent, puis au bout de quelques secondes, plus rien. Le nuage avait disparut, et une explosion retentit au dehors, comme si quelque chose avait été endommagé.

⌈1 minute et 59 secondes⌋

« Ah ! Le lacryma a explosé de par la trop grande énergie qu’il a dû utiliser pour faire apparaitre les gens de ta pensée du moment. Sacrée Sélès, ma fille, tu nous en feras voir de toutes les couleurs ! *rires*
- Mais … *essuyant ses larmes* … Si le lacryma est … Que vas-tu … ?
- Moi ? Je vais disparaitre dans très peu de temps, je dirais d’en environ une petite minute, le temps que la magie du lacryma s’évapore en totalité.
- Dans ce cas-là, j’aimerais te demander : papa et toi, êtes-vous fiers de moi ?
- Je ne saurais te dire ma princesse, après tout, je ne suis qu’une matérialisation de ton esprit, et non la forme spirituelle de la vraie mère que je suis.
- Oh … je vois. C’est dommage, je commençais tout juste à y croire. J’imagine qu’il n’y aura aucun moyen d’avoir un signe de votre part.
- Mais ne t’inquiètes pas, malgré ce léger incident contre la précédente manifestation de ton esprit, tu as été très forte, tu as toujours crû en toi et tes convictions, et même pendant ta folie passagère, tu as su rester toi-même, et au moment de l’ultime accès de folie, tu as su faire appel à ta bonté et à ta pureté naturelle pour reprendre la pleine maitrise de ton esprit, de tes sentiments, de ton cœur.
- Oui mais …
- Pas de mais ! Je suis persuadé que nous, tes parents, de là où nous sommes, devons être fiers de toi. Je ne saurais te le confirmer, mais avec la femme que j’ai devant moi, la jolie jeune femme que tu es, et la gentille âme que tu es… je ne serais pas surprise que nous soyons fiers de ce que tu es devenu, et de ce que tu accomplis chaque jour.
- Maman, tu m’as tellement manquée *la prend dans ses bras*
- Toi aussi, ma fille, toi aussi. *commence à s’évaporer*
- Hé ! Mais tu …
- Oui, je disparais. Je t’avais prévenu, cela ne prendra qu’une minute pour que la magie du lacryma hors service ne se dissipe. Je vais devoir retourner dans ton esprit, de là, j’espère que je pourrais assister à des grandes choses te concernant.
- Ne pars pas ! Je t’en supplie ! J’ai besoin de toi, j’ai besoin de…
- Je suis désolée Sélès, mais je vais devoir te laisser seule une seconde fois. Tu m’en vois terriblement désolée, mais ainsi va la vie. Des gens viennent, d’autres partent mais quoi qu’il arrive c’est ici … *pointe son doigt sur son front* … que tout se passe. Tant que tu auras foi en toi, foi en nous, nous serons toujours à tes côtés, prêts à te venir en aide si un besoin comme celui-ci s’en ressent !
- Laisse-moi te dire une dernière chose alors ! Au moins ça …
- Je t’écoute Sélès. Mais fait vite !
- Je t’aime, maman ! Sache que je pense à toi chaque jour, chaque heure, chaque minute et chaque seconde que je vis. Tout ce que je fais, je le fais pour que vous soyez fiers de moi et…
- Cela me touche Sélès, mais il est temps pour moi de partir … *s’évaporant presque totalement* … je suis heureuse d’avoir pu te revoir, ma fille. Ma beauté. Mon amour.
- Laisse-moi te prendre dans tes bras ! »

⌈1 minute et 2 secondes⌋

Sélès eut à peine le temps de prendre ce qu’il restait de la manifestation de Laurianna, sa mère, dans les bras, que l’évaporation totale laissa place à un vide immense. Sélès était de nouveau seule, et la peine regagna le coin de ses magnifiques yeux marqués par la fatigue et la joie d’un tel dénouement. Elle pleura toutes les larmes qu’elle put avoir à ce moment-là, se repassant tout ce qu’elle venait de vivre dans sa tête, un épisode plutôt mouvementé et dur psychologiquement parlant, qui s’était finalement achevé sur une note de calme, d’amour et de reprise d’espoir. Et dans les instants qui suivirent, un cliquetis se fit entendre, et une porte se dessina dans la paroi du mur de la salle qui faisait alors face à Sélès. Cette dernière dirigea alors son regard encore embué vers le compteur du temps imparti, et le vit alors sur le temps suivant : 25 secondes. Ne perdant pas une seule seconde de plus, Sélès se dirigea vers la sortie, et put enfin se retrouver à l’air libre. Respirant une bonne dose d’oxygène, elle aurait bien voulu crier de toutes ses forces, pour se soulager de tout ce qu’elle venait de vivre, et pour laisser partir toute la tension des combats qu’elle avait dû mener avec ferveur, passion et conviction.

Elle attendait désormais l’hologramme d’Akainu, qui lui annoncerait si oui ou non elle avait réussit la seconde épreuve. Au fond d’elle, elle était mitigée. Jusqu’au combat contre Mirajane, elle avait absolument suivi scrupuleusement ce que son cœur lui dictait : concernant les mages noirs du début, c’était l’instinct de protection de la guilde quitte à se sacrifier qui avait pris le dessus ; contre Nominoë et Djinn, c’était son côté grande sœur et moralisatrice qui était survenu pour inculquer aux deux rebelles qu’elles étaient les convictions principales de Fairy Tail, et qu’en aucun cas un membre y résidant pouvait se permettre de les bafouer ; puis contre Natsu et Gajeel, c’était la volonté de s’affirmer au sein de la guilde qui avait pris l’ascendant sur sa volonté de vouloir éviter le conflit avec deux de ses camarades, une fois de plus ; mais le seul point qui la fit douter à propos du résultat de son épreuve était ce passage à vide face à Mirajane, qui l’avait mise à mal, qui l’avait fait perdre pied au point de perdre le contrôle temporaire de son corps, de sa magie, tout ça pour pouvoir montrer à la guilde toute sa puissance pour atteindre le Rang S. Mais heureusement, l’arrivée de sa mère dans la salle l’avait ramené à la raison, et la résolution qu’elle en avait tirée était la suivante : elle se combattrait en portant avec passion les convictions de la guilde, et accepterait s’il le fallait d’être la plus faible de la guilde si cela servait à la protection de ses amis, de sa famille, de son maitre, et de tout ceux qui croyaient en elle, et qui occupaient une place dans son cœur.

Désormais, elle attendait le verdict, tout en priant que la réponse soit positive, car après tout, obtenir le Rang S lui permettrait de faire valoir les convictions de la guilde sur tout Earthland, et ainsi, pouvoir montrer à tous qu’elle était un élément à part entière de Fairy Tail, et qu’il faudrait désormais passer par-delà elle pour quiconque oserait s’en prendre à sa famille. Mais le seul détail qui la mettait en alerte était que sa réserve de magie ne devait être plus qu’à environ trente ou trente-cinq pour cent de sa capacité, l’enchainement des Half Way et des intensités de combat contre Natsu, Gajeel et Mirajane avaient été les plus gourmands en magie, la faisant passer des trois-quarts de ses capacités à presque un quart, si ce n’était légèrement plus. Mais qu’importe, si Akainu lui annonçait sa réussite, elle se battrait jusqu’au bout, pour s’affirmer en tant que mage accomplie, et en tant que membre exemplaire de Fairy Tail, comme sa mentor l’était, Erza Scarlet et avec qui elles fondaient mutuellement leurs espérances et leurs forces…

Anonyme

8015
Anonyme
  • Messages : 8015

L'art de donner vie aux mots !


mer. 01 mai 2013 - 13h35

C'est très bien rédigé =)
Je me suis arrêté au passage qui dure environ 5 minutes, Gajeel disparaît et Sélès qui tente désespérément de se protéger des dégâts causés par Gajeel, un peu avant les 4 minutes en gros.
En tout cas c'est bien prenant, je continuerais à lire après avoir mangé. x)

Romàn Solaris

Débutôt
Romàn Solaris
  • Messages : 15

L'art de donner vie aux mots !


mer. 01 mai 2013 - 14h49

Je te remercie donc d'avance pour l'avis positif que ce texte reçoit de ta part =) !

Anonyme

8015
Anonyme
  • Messages : 8015

L'art de donner vie aux mots !


mer. 01 mai 2013 - 17h49

Je pense que tu la longueur du texte à décourager tous les membres. xD
En tout cas c'est vachement sympa. =)

Nu.

Disciple
Nu.
  • Messages : 209

L'art de donner vie aux mots !


mer. 01 mai 2013 - 18h58

Citation de "Garruk" :
Je pense que tu la longueur du texte à décourager tous les membres. xD
En tout cas c'est vachement sympa. =)



Lol c'est vrai. Quand j'ai vu la longueur du texte, je me suis dis que je lirai ça un autre jour, à tête reposée.
Ceci dit j'ai quand même lu le premier paragraphe par curiosité, je trouve que c'est bien écrit.

Anonyme

8015
Anonyme
  • Messages : 8015

L'art de donner vie aux mots !


mer. 01 mai 2013 - 19h17

Je te repose la question ici, (je sais pas si tu as eu le temps de lire mon message sur la cb).
Je voulais savoir combien de temps ça t'a pris pour tout rédiger ? =)

Romàn Solaris

Débutôt
Romàn Solaris
  • Messages : 15

L'art de donner vie aux mots !


mer. 01 mai 2013 - 19h27

J'ai passé environ 4 bonnes heures sur cet écrit-là, du fait que je sois le seul participant à devoir faire les interactions de moi-même, et non avec l'aide d'un autre joueur réel xD ! Voilà voilà !

Garruk: Merci pour cette précision. =)

Jin

Néophyte
Jin
  • Messages : 147

L'art de donner vie aux mots !


jeu. 02 mai 2013 - 01h14

Citation de "Ales" :
[quote="Garruk"]Je pense que tu la longueur du texte à décourager tous les membres. xD
En tout cas c'est vachement sympa. =)



Lol c'est vrai. Quand j'ai vu la longueur du texte, je me suis dis que je lirai ça un autre jour, à tête reposée.
Ceci dit j'ai quand même lu le premier paragraphe par curiosité, je trouve que c'est bien écrit.[/quote]

Soit honnête !
Moi je le dis clairement, je ne lirais jamais ton pavé xD
Beaucoup trop long, et je risque de courir après le premier papillon qui passera x)

Bref, vu la longueur je pense pas que tu sois un "écrivain" en carton =)
Mais désolé je ne pourrais pas lire ton oeuvre x)

Romàn Solaris

Débutôt
Romàn Solaris
  • Messages : 15

L'art de donner vie aux mots !


jeu. 02 mai 2013 - 16h13

Ok, tant pis pour moi.

Jin

Néophyte
Jin
  • Messages : 147

L'art de donner vie aux mots !


jeu. 02 mai 2013 - 16h38

Ou tant pis pour nous. =)

Anonyme

8015
Anonyme
  • Messages : 8015

L'art de donner vie aux mots !


dim. 05 mai 2013 - 22h37

Ce que je te suggère Romàn, ce serait d'utiliser les balises "spoiler" pour tes paragraphes, selon l'avancement du décompte, il serait plus facile de s'y retrouver et ça découragera (du moins j'espère) les membres de la lire.
C'est juste mon avis, je trouve ça dommage de passer à côté.

Romàn Solaris

Débutôt
Romàn Solaris
  • Messages : 15

L'art de donner vie aux mots !


mar. 28 mai 2013 - 20h25

Le Mont Hakobé, une montagne escarpée aux températures d’une froideur certaine. Un endroit que Sélès avait déjà eu l’occasion de visiter quelques semaines plus tôt avec la mission de chasse au trésor de Natsu, mais à cette époque-là, la visite ne fut que très brève bien que déjà révélatrice du genre d’environnement que ce lieu possédait. Mais aujourd’hui, ce ne serait pas pour un léger passage en coup de vent, car Sélès était venue récupérer une tenue magique qui lui servirait dans son entrainement à la magie de rééquipement, un set de vêtements dont il était dit qu’il avait été créé par des êtres magiques vivant dans des contrées lointaines balayées par de perpétuels vents glacés et dont la particularité majeure était de pouvoir résister à des températures extrêmes dans le négatif. Une tenue idéale pour Sélès qui voulait absolument pallier le manque de cet élément de la glace qu’elle ne possédait pas encore, en vue de futurs combats contre des mages maitrisant l’eau, les végétaux, ou bien encore la terre et le feu pourquoi pas, car tout pouvait être possible avec la bonne puissance.

Sélès alla chercher sa tenue dans un refuge, dont la propriété appartenait à une sorte de moine. Ce dernier accueillit la fée avec un grand enthousiasme, lui tendit la tenue, et lui conseilla de le suivre au dehors du gite pour suivre un entrainement spécifique pour cette tenue. Visiblement, cet individu connaissait les propriétés de la tenue, et comptait bien faire profiter de son savoir à la fée qui désirait acquérir son pouvoir. Sélès découvrit en détail sa nouvelle tenue : il s’agit d’une alliance composée d'un pantacourt blanc près du corps d'une matière protégeant du froid, au-dessus duquel se trouvait un tee-shirt manches longues et aussi de couleurs blanches et également dans un tissu très résistant au froid. Le tout, bien au chaud à l'intérieur d'un long manteau de couleur bleu ciel, résistant au froid, dont la spécificité première et évidente était de pouvoir produire en permanence des petits flocons de neige en quantité variable. Pour les armes de poings, le moine révéla en premier le nom des armes de poings, les « Blizzard Twins » : du côté gauche Sélès portait une mitaine de couleur ciel et blanche, et du côté droit, un gant en cuir bleu ciel et blanc, tout deux résistants aux températures extrêmes dans le négatif. Les deux parures carpiennes produisaient elles aussi de petits flocons de neige. Puis vint l’introduction aux armes de pieds, les « Celsius Heels » : de jolies ballerines d'un bleu ciel et d'un blanc presque luminescents. Les deux ballerines en matière souple et résistante au froid produisaient également quelques flocons qui se transformaient en couche de neige fine au contact avec le sol. Une armure intéressante et intrigante, pensait Sélès.


Tout d’abord, le moine instructeur demanda à Sélès de se concentrer, en position du tailleur, pour pouvoir pleinement ressentir la sensation de froid, et ainsi contrôler l’élément depuis sa constitution magique interne. Le but de cette manipulation était de pouvoir faire un avec le froid et la neige environnante plutôt que de la ressentir comme une gêne physique. Au départ, Sélès grelottait de tout son corps, rendant l’exercice pénible et extrêmement endolorissant pour les jointures qui se tendaient au fur et à mesure que la température corporelle interne de son corps descendait. Elle se plaignait de temps à autre du froid ambiant, de la difficulté de cette première étape. Elle voulait à tout prix en finir avec cet exercice de méditation pour passer à la pratique, son seul obstacle, c’était le moine instructeur qui ne voyait toujours pas le résultat de sa prérogative. Malgré tout, Sélès tenta tant bien que mal que de s’accommoder de cette température polaire, et étrangement, elle parvenait à éluder tout ce simili blizzard, se demandant même si elle n’était pas en train de tomber en hypothermie. C’est à ce moment-là que son instructeur de fortune lui conseilla de se relever, la première étape étant enfin parachevée.


La seconde étape serait la maitrise des attaques avec les armes de poings. Pour cela, une nouvelle session d’entrainement spécifique était requise : tout d’abord il s’agissait de pouvoir maitrisé le flux venteux glacé environnant, pour les concentrer à mêmes les poings de Sélès. Cette dernière pensait que ce serait facile, elle qui était passée par de nombreux entrainements du genre avec Erza, mais il en fut tout autre : elle ne parvint pas à maitriser ce nouvel élément, encore plus volubile et instable qu’une simple technique de vent. Mais le moine ne perdit pas espoir en la jeune mage qui était devant lui et qui essayait de maitriser les techniques dont il était l’auteur et pour cela, il lui prodigua le conseil de ressentir une nouvelle fois le blizzard, et de le concentrer vers ses mains sans pour autant en changer la nature, si cela devait se faire sous forme de flux venteux alors il en serait de même pour son attaque. Sélès bouillait de l’intérieur en voyant ses tentatives se solder par des échecs cuisants, et soudain, elle se remit en condition de la première étape, en s’immobilisant et faisant fit de la froideur, pour ne ressentir que le flux aérien, teinté de particules de neige. Dès que cela fut possible, elle essaya par la pensée de visualiser ce flux engouffrant ses mains, pour ne faire plus qu’un avec ses armes de poings. Bingo ! Au moment où Sélès frappa de ses poings un rocher proche d’elle, plus précisément, au moment de l’impact avec la surface rocailleuse, un violent tourbillon glacé d’une couleur ciel presque translucide se libéra de ses poings comme un tigre sortirait de sa cage en furie. Le constat était là, elle venait de pourfendre à la force de ses poings venteux glacés un rocher d’une épaisseur notoire.

Le moine était satisfait et lui donna la consigne quant à l’activation de la technique à distance : il lui fallait canaliser de nouveau le flux qu’elle avait mémorisé en tête, puis frapper ses deux poings l’un contre l’autre pour matérialiser ce flux de manière réelle et puissante, et enfin, il lui suffirait d’ouvrir ses deux paumes vers sa cible pour libérer son attaque. Et c’est ce qu’il se passa, après avoir canaliser l’énergie du blizzard, elle fit entrechoquer ses deux poings qui fit se matérialiser un léger courant de vent glacé, puis en ouvrir les paumes pour libérer une puissante tornade givrante qui vint percuter un autre rocher, mais cette fois-ci, eut l’effet de le recouvrir d’une épaisse couche de glace. Par cette attaque, Sélès pourrait immobiliser temporairement n’importe quel type de cible, et pourrait lui procurer un laps de temps supplémentaire pour se recentrer ou récupérer de l’énergie.


Alors que son instructeur lui révéla le nom de la technique apprise, le Squamish Uppercut – un nom provenant d’un célèbre courant venteux et de température basse connue sur Earthland, dans la région de Icerberg plus précisément – ce dernier passa directement à la dernière étape : les attaques de pieds. Sans attendre les prérogatives de son sensei, elle matérialisa très vite un flux venteux d’une température extrêmement froide qui vint engouffrer l’une de ses deux armes de pieds. Malheureusement, elle ne put rien tirer de cette soudaine initiative, n’arrivant pas à déclencher la technique adéquate. Le moine lui révéla que l’exercice était plus particulier que celui des poings, car il s’agirait de faire parler la précision et la vitesse de son coup de pied. De plus, ce dernier vieux monsieur lui indiqua que la technique qu’il avait mise au point avec cette tenue résidait en la succession très rapide de deux coups de pieds circulaires selon des hauteurs précises : la première visant la ligne des tendons, et la seconde visant la des chevilles, soit une succession de deux lames de deux coups sur une zone extrêmement petite.

Sélès retenta alors la manipulation, et canalisa une nouvelle fois un simili blizzard engouffrant ses pieds, le fit gagner en puissance et en vitesse de rotation autour de ses pieds, puis enclencha alors deux coups circulaires qui libérèrent cependant deux maigrelettes brises glacées. Visiblement, la vitesse était, la précision semblait plutôt bonne, mais c’était la puissance à allier qui lui manquait. Son instructeur lui demanda d’y mettre plus de conviction, car le flux de vent glacé n’était pas simplement qu’une histoire de froideur, de rigidité, mais aussi de passion, et également d’un potentiel abrasif certain. Forte de ces nouveaux conseils, Sélès retenta l’expérience et y mit alors toute sa volonté de combat, comme si l’enjeu de cet entrainement était sa vie elle-même, pour pouvoir profiter de l’adrénaline subite pour l’insuffler dans son attaque. Elle libéra alors une quantité non négligeable de courants d’air givrants, les canalisa avec une vélocité et une intensité qui doublèrent en importance à la fin de sa concentration, puis fendit les airs de deux coups circulaires d’une rapidité prodigieuses, et surtout, à en juger la zone d’impact sur le rocher qu’elle avait givré auparavant, d’une précision chirurgicale : deux couronnes de glace, très nettes, et d’une épaisseur à la fois fine et robuste entourait la partie basse du rocher, à l’endroit même où les chevilles et les tendons de pieds se trouveraient chez une personne normalement constituée. Forte de cette réussite, Sélès enchaina directement avec la version à distance de la technique, qui fut réalisée en un rien de temps : le principe était de former deux courants d’airs givrés à haute densité et à vélocité extrêmes, qui engouffrèrent chacun des deux pieds de la fée ; en la raffinant avec sa résonance magique en coopération parfaite avec l’élément de la neige, elle parvint à matérialiser une sorte de lune presque complète, gibbeuse comme le révéla le moine instructeur. Immédiatement après cette formation, elle usa de sa rapidité améliorée acquise pendant la phase précédente au corps-à-corps, et fendit l’astre de glace matérialisé avec un nouveau coup de pied circulaire, ce qui eut pour effet de libérer un souffle de puissance modérée mêlant flux de vent glacé et cristaux de neiges durs et givrants, en quatre points précis d’un nouveau rocher : ces quatre point correspondait à l’endroit même où les jointures carpiennes et métacarpiennes se trouvaient chez une personne normalement constituée, réalisant une nouvelle fois la portée de cette nouvelle technique, soit un potentiel de paralysie par congélation instantanée des mouvements d’une personne, voire d’un mage de puissance relativement égale à celle de Sélès, ce qui lui permettrait de renverser totalement le courant d’un affrontement. Le moine divulgua alors pour la dernière fois une information, celle à propos du nom de l’attaque de pieds que la jeune femme apprit tout fraichement, la technique du « Frost Crescent Kick », littéralement, le Kick de la Lune Givrante.


Et par la suite, grâce à l'acquisition de ces deux techniques, elle créa d'elle-même une troisième technique, qui fonctionnait de la même façon qu'avec les autres tenues : en combinant le Squamish Uppercut et le Frost Crescent Kick, elle créa une technique défensive sous forme de bouclier de givre résistant, que son instructeur considéra avec enthousiasme et stupéfaction comme étant un bouclier pouvant à tout moment traversé les âges de par la nature conservatrice et cryogénisante de l'épaisse couche de glace qu'elle avait créée en guise de protection. Sélès prit alors le soin de nommer elle-même cette technique : l' « Iced-Age Shield » .


L’entrainement de Sélès pour sa nouvelle tenue, Eternal Snow, était enfin terminé, et elle pourrait parfaitement reprendre son entrainement quotidien avec cet élément de glace en plus, pour ainsi se construire une palette plus large de techniques en vue de futurs affrontements, et pourquoi pas, en vue d’un examen de Rang S si elle parvenait à se faire sélectionner ? Non contente de cette nouvelle acquisition, elle remercia chaleureusement le moine qui avait pris de son temps pour s’occuper d’elle, et repartit aussitôt en direction de Magnolia, histoire de faire profiter de son amélioration magique à sa mentor de toujours, Erza Scarlet.

Spoiler

→ Tenue acquise ▬ Eternal Snow
→ Compétences acquises ▬ Squamish Uppercut (30 lignes minimum)
                                       Frost Crescent Kick (45 lignes minimum)
                                       Iced-Age Shield (Incluse/dérivée, pas de lignes minimum)

Anonyme

8015
Anonyme
  • Messages : 8015

L'art de donner vie aux mots !


mer. 29 mai 2013 - 01h07

Ne pouvant pas dormir à cause du faite que je ne pouvais pas lire tes textes qui me faisait d'ailleurs très envie Je t'informe que j'ai trouvé la solution à mon problème et que cette après midi ou ce soir si mon mal de ventre n'est pas passait avant, je vais pouvoir lire tes textes sans aucun problème
Je tenais à te le dire car je suis vraiment contente d'avoir trouvé cette astuce qui va me permettre de te lire ainsi que les autres
J'éditerais ce post si tu n'en a pas eu d'autre pour de dire ce que j'en pense même si je ne suis pas professionnel loin de là
j'ai déjà vu un peu le début et ta façon d'écrire ne me rebute pas d'emblée ce qui est un bon points vu le mal que j'ai avec certain auteur

Sur ce à toute à l'heures

Edit >
Voilà j'ai lu à moitié le premier poste
Alors déjà je ne connais fairy tail que de nom donc j'ai un peu de mal à suivre mais de toutes façon ce n'est ps non plus gros problème.
Mon problème c'est que malgré le faite que c'est très bien écrit le sujet ne me passionne pas plus que ça et honnêtement les combat m'ennuie et quand je vois le compteur qui avance pas j'ai faillis me mettre à pleurer
Je suis sûr que la scène me parlerait plus en image que par écris (ce n'et pas à cause de toi c'est moi j'ai ça avec tout c'est pour ça que je ne lit pas de manga d'action ou des manga ou il y a des combats)

En gros et en clair ton travail est vraiment excellent mais je ne suis pas cliente de se genre de sujet donc du coup je ne vais pas continuer la lecture de ton premier poste désolée (c'est juste une histoire de gouts).

Si tu pouvais me dire si le second poste et une suite ou une autre histoire avant que je le commence ça serait gentil

Je te souhaite une bonne continuation

Romàn Solaris

Débutôt
Romàn Solaris
  • Messages : 15

L'art de donner vie aux mots !


jeu. 15 août 2013 - 23h23

Contexte : Forum de RP sur Final Fantasy.
Personnage Incarné : Djidane Tribal de Final Fantasy IX
Scénario d'origine : Djidane débarque sur Kilika via un sceau téléporteur de la planète Héra, près du Palais du Désert, et rencontre Tidus sur le ponton pour le Liki, en direction de Besaid ou Luca. La phase d'amorce du dialogue est faite, voici la réponse à Tidus, qui a déjà ré-enchérit sur d'autres questions.


En me voyant arriver, le gars qui se trouvait devant moi avait levé un de ses sourcils d'une manière bizarre. Sur le coup, ne pensant pas à sa question, j'essayai de faire pareil. Zut ! J'y arrive pas ! Ça a le don de me piquer au vif ça ! Brrrr ! Bref, il y avait une question que je venais de poser, et le blond devant moi y répondit. J'étais donc dans un village de bord de mer, Kilika, sur un monde inconnu au bataillon, Spira. Sur le coup, je savais pas trop quoi dire, ni trop quoi faire, car le fait de savoir que j'étais pas chez moi, bah, ça me déstabilise pas mal. Et sans que je ne le prévois, une autre salve de question de la part du beau gosse d'en face : il me demandait mon prénom, en échange, il révéla le sien, qui était Tidus ; et ensuite, il me demandait si j'étais arrivé ici grâce à un cristal ou un sceau et ce, pour le première fois. Le premier truc auquel j'ai pensé était l'originalité de son prénom, il était drôle, autant que le mien d'ailleurs. Tidus, hein ? J'allais m'en souvenir de celui-là tiens ! Mais du coup, pourquoi me demander si c'était la première fois que je venais par un sceau ou un cristal ? Les cristaux servent aussi de moyen de téléportation ? Mince ! J'en sais si peu sur ces trucs que je me retrouve débile, comme si je m'étais fait une mauvaise blague à moi-même. Zut, zut et re-zut ! Du coup, pas le choix, fallait que je lui réponde, au moins par politesse...


« Yep, c'est la première fois que j'utilise ce genre de transport. Une marque d'ailleurs ... dire que je ne pensais n'en voir qu'une dans ma vie, là où j'ai lassé Kuja à moitié crevé ... ahem, pardon ! Oui, c'est par une marque que je suis venu, dans un désert. C'est marrant comme du coup, ça clash sévère avec ici ! Ah et sinon, moi c'est Djidane Tribal. Mais tu peux m'appeler Djidane ou simplement Dji', l'ami. »

Voilà une entrée en matière qui me plaisait bien. Jouer le bon ami, avec son franc parler, une pointe d'humour, un p'tit peu d'auto-dérision ... ça ne pouvait que passer non ? Mais le problème, c'est que je suis pas sûr que ça marche, c'est vrai, j'veux dire, et si jamais ce Tidus m'envoyait bouler ? S'il me disait tout d'un coup que je lui faisais perdre son temps et qu'il me laissait pourrir ici sans que je sache comment rentrer chez moi, ou même comment changer d'endroit. Spira ... Spira ... oui c'est bien gentil comme information, mais ça me dit pas trop comment je fais pour avancer, surtout que seul, je pense que j'aurais du mal. Du coup, je me demande si je ne devais pas lui poser d'autres questions, ou au moins continuer la petite séance de blabla pour dire de pactiser plus facilement avec un nouvel allié ? Allez, j'me lance !


« Ah et sinon ! Comment on fait pour partir de cet endroit, ou pour trouver une de ces marques au sol ? Non parce que t'as l'air bien calé dans le domaine, donc si je peux profiter des tuyaux d'un pro, autant pas cracher dans la soupe, et s'associer. Et puis tu m'as l'air sympa, donc pourquoi faire de la route ensemble ... parce que pour te dire la vérité, j'ai pas envie de croupir ici ! »

Avec un p'tit sourire forcé et une légère pointe d'ironie, je devais faire mouche presque à tout les coups. Après tout, c'est comme ça que j'ai toujours fonctionné non ? Bon, c'est vrai que les femmes sont plus faciles à embobiner que les mecs, mais bon, l'appel de l'amitié, le pouvoir du compagnon, tout ça, ça marchait bien non ? En tous cas, le silence qui suivait mes dialogues, eux, étaient sacrément flippant. Ce Tidus m'analysait ou me dévisageait ou quoi ? Pourvu que je sois pas tombé sur un détraqué métrosexuel !

Gelarto

Vétéran
Gelarto
  • Messages : 781

L'art de donner vie aux mots !


ven. 16 août 2013 - 00h05

Je viens de lire le dernier texte que tu as mis et j'ai beaucoup apprécié Je me suis très vite imaginé la scène et ce fût un moment très plaisait dans un autre monde

Je compte bien lire tes deux autres textes Encore bravo et merci pour ce superbe texte et les suivants (si y en a)